POLITIQUE

Maxime Laporte, nouveau président de la SSJB: «L'indépendance, c'est l'affaire du peuple»

13/05/2014 02:38 EDT | Actualisé 13/05/2014 02:58 EDT
CP

Maxime Laporte a pris la relève de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) le 7 mai dernier, mais déjà, les défis s’accumulent pour l’avocat de 26 ans. En tête de liste, recruter les jeunes qui serviront la cause indépendantiste au Québec.

La tâche pourrait s’annoncer ardue : le sondage Léger publié dans Le Devoir samedi dernier démontre que le Parti québécois finit bon dernier dans les intentions de vote des moins de 45 ans. Pourtant, l’idée de faire du Québec un pays n’en est pas moins attrayante pour ceux-ci, dit-il.

Bon an, mal an, les appuis à la souveraineté du Québec se situent autour de 40%. «Les sondages, c’est une chose», commente Maxime Laporte. «Je ne pense pas que les Québécois craignent la souveraineté. S’ils ont peur, ils ont peur de l’échec. Il faut inspirer le succès, la victoire.»

Il ajoute d'ailleurs que le Parti québécois n'a pas fait de la souveraineté son principal enjeu aux dernières élections. «J’ai toujours cru en l’action citoyenne par rapport à la question nationale, croit Maxime Laporte. L'indépendance, c'est l'affaire du peuple.»

Angry Quebecers ahead

En plus d’avoir organisé la tournée des cégeps et des universités du Mouvement Montréal français, le jeune président a contribué à la campagne contre la francophobie de la SSJB. Il se dit d’ailleurs «très sensible» à cette question.

«Dans les médias anglophones, il existe un discours de diabolisation des Québécois, surtout ceux qui veulent l’indépendance.» Pour Maxime Laporte, c’était inacceptable. «Il fallait réagir», tranche-t-il.

«Il y avait des réactions presque au jour le jour. On a eu droit à des éditoriaux, où on a été caricaturés, diabolisés. C’est une forme de néoracisme; on a sali notre réputation.»

L’ancien président de la SSJB, Mario Beaulieu, s’est lancé dans la course à la chefferie du Bloc québécois contre André Bellavance et il y va «pour la victoire», selon son jeune loup Maxime Laporte. Le sondage de samedi dernier le pousserait à travailler encore plus fort pour la souveraineté, a-t-il expliqué à La Presse.

LIRE AUSSI:
Pourquoi je suis candidat à la chefferie du Bloc québécois - Mario Beaulieu

Rappelons que Mario Beaulieu a l'appui du Forum jeunesse du Bloc québécois. Le résultat sera annoncé le 14 juin.

Quant à Maxime Laporte, qui occupe ses fonctions par intérim, il compte se présenter comme président de la SSJB l'année prochaine et en devenir officiellement le plus jeune chef.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les désirs d'indépendance dans le monde