NOUVELLES

L'UE doit soutenir l'élection en Ukraine face au risque d'une chute de cet Etat (Tusk)

13/05/2014 12:08 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

L'Union européenne doit soutenir la prochaine élection présidentielle en Ukraine car cet Etat risque de tomber ou du moins de se diviser, a déclaré le Premier ministre polonais Donald Tusk mardi, à moins de deux semaines du scrutin.

"Dans les prochains jours ou les prochains mois, le sort de l'Ukraine sera tranché", a-t-il devant la presse à Varsovie.

"Aujourd'hui, je voudrais mobiliser toute l'Union Européenne et l'Otan face au risque ou à la menace d'une chute de l'Etat ukrainien ou à tout le moins d'une partition très douloureuse", a-t-il ajouté.

La violence a éclaté depuis plusieurs semaines dans l'est de l'Ukraine où les troupes gouvernementales mènent des opérations contre les séparatistes pro-russes alors qu'une élection présidentielle anticipée est prévue le 25 mai.

L'UE doit "se concentrer sur le type d'aide qui permettrait à l'Ukraine de tenir des élections le 25 mai", a déclaré M. Tusk.

"C'est très important, il ne faut pas que les voisins (de l'Ukraine) ou les séparatistes soient en mesure de remettre en question ces élections, parce que cela pourrait vraiment remettre en cause l'Etat ukrainien", a-t-il insisté.

M. Tusk a également évoqué l'ultimatum du géant russe Gazprom réclamant 1,66 milliard de dollars de pré-paiement à l'Ukraine pour les livraisons de gaz en juin.

"Il y a différentes estimations concernant le coût de l'annexion (par Moscou) de la Crimée. Aujourd'hui, il est difficile de dire qui doit de l'argent à l'autre", a-t-il dit.

"Est-ce-que l'Ukraine est endettée vis-à-vis de Gazprom et de la Russie, ou est-ce-que la Russie, au regard du droit international, n'est pas endettée vis-vis de l'Ukraine parce qu'elle s'est emparée de la Crimée avec ses infrastructures et ses champs gaziers", s'est-il interrogé.

mas/ea/mrm/gg

PLUS:hp