NOUVELLES

L'épouse de Federer approuve sa décision de revenir au jeu au Masters de Rome

13/05/2014 10:21 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

ROME - La décision de Roger Federer de revenir au jeu une semaine après la naissance de son deuxième couple de jumeaux a été prise avec l'assentiment de sa femme Mirka. Et il ne faut pas s'attendre à ce qu'il modifie sensiblement son emploi du temps même s'il a maintenant quatre enfants.

Comme les garçons sont nés plus tôt que prévu, Federer a consulté son épouse et son entourage pour examiner la possibilité de jouer le Masters de Rome.

«Et ils ont tous dit que je devrais venir jouer ici rapidement. Alors je me suis dit, 'ok, si vous ne voulez pas de moi ici, je m'en vais, a commenté Federer, mardi.

«Les choses se sont bien passées, les garçons sont en bonne santé. Mirka va bien aussi, a poursuivi le vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem. C'est un formidable moment dans nos vies présentement.»

Les noms des garçons sont Leo et Lenny.

«C'est plus difficile de trouver des noms pour des garçons. Ce sont des choix de dernière minute. Pour les filles, il y a tellement plus de noms mignons mais, pour les garçons, c'est une toute autre histoire.

«Ils me manquent déjà et mes filles aussi, a raconté celui qui occupe le quatrième rang mondial. C'est le genre de semaine différente mais j'espère être capable de passer au travers et de jouer du bon tennis.»

Les jumelles du couple, Myla Rose et Charlene Riva, auront cinq ans en juillet.

«Cette fois, nous savons comment composer avec des enfants lorsque nous sommes en déplacement. Je suis conscient que ça va être beaucoup de travail mais, en même temps, je sais à quoi m'attendre. C'est donc quelque chose que j'anticipe. Il n'y aura pas beaucoup de voyagement une fois le tennis terminé, alors j'anticipe les années à venir.»

Federer a bien entrepris la saison sur terre battue en se qualifiant pour la finale au Masters de Monte-Carlo. Le tournoi de Rome est la dernière étape préparatoire aux Internationaux de France, qui commencent dans moins de deux semaines.

«J'ai de grandes attentes mais, après les récents événements, j'arrive ici détendu et je veux juste en profiter, a noté Federer. J'ai eu tellement un bon début de saison que je veux juste poursuivre sur ma lancée.

«Je ne voulais pas prendre une trop longue pause. Et peu importe si je joue cinq matchs ou un seul ici, en autant que je peux me retremper dans le rythme du circuit. Bien entendu, j'espère gagner mon match de premier tour mais, pour le moment, j'ai d'autres priorités.»

Triple finaliste à Rome, dont l'an dernier, Federer amorcera le tournoi contre le Français Jeremy Chardy, 47e joueur mondial, mercredi.

PLUS:pc