NOUVELLES

L'OACI veut améliorer le suivi des avions après la disparition du vol MH 370

13/05/2014 04:36 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT
AFP/Greg Wood

MONTRÉAL - L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) dit agir rapidement pour améliorer le suivi des vols aériens, dans la foulée de la disparition de l'appareil de la Malaysia Airlines, en mars dernier.

L'agence de l'Onu s'attend à faire implanter une série de recommandations en ce sens dès septembre.

Cette réaction de l'OACI survient après une réunion spéciale de deux jours tenue à son siège social de Montréal, et qui portait sur les façons d'améliorer le suivi des vols aériens dans le monde.

Selon un responsable de l'agence, différentes technologies sont disponibles, et la première étape consiste à les mettre en place dès cette année.

Au dire de l'organisme international gouvernant le transport aérien civil, l'écrasement du vol MH 370 de Malaysia Airlines était une anomalie, et les voyages aériens demeurent sécuritaires.

Nancy Graham, responsable de la Direction de la navigation aérienne, a déclaré mardi en conférence de presse que la majorité de la flotte aérienne disposait des capacités de suivi, mais que des changements dans le matériel, les logiciels et les procédures devaient être apportées.

Elle a également précisé que ces changements ne seraient ni particulièrement coûteux, ni difficiles à mettre en place.

Un groupe de travail fort de 20 membres a déjà entamé les travaux nécessaires; on y retrouve des représentants de l'OACI, de l'Association internationale du transport aérien (IATA), des transporteurs aériens et des pilotes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight