NOUVELLES

Les Métallos déplorent le sort des travailleurs de la MMA

13/05/2014 12:43 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Le syndicat des Métallos s'insurge de voir des employés de la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) appréhendés, traduits devant les tribunaux et être, selon son expression, jetés en pâture au public, alors que les «vrais responsables» de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic ne sont pas inquiétés.

«Nous sommes outrés de la façon dont les choses se passent», a déclaré mardi le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.

«On est entré avec une équipe de SWAT chez Tom Harding. On l'a menotté devant un de ses enfants, couché à terre, sorti de là, emprisonné pour la nuit et aujourd'hui on les emmène au centre sportif devant la population de Lac-Mégantic pour les montrer à la population.

«On assiste à quelque chose qui nous ramène à l'Antiquité, où l'on envoyait au bûcher le peuple pendant que le roi était bien assis dans la chaise», a-t-il décrié.

Daniel Roy s'est étonné de voir que le président de la MMA, Ed Burkhardt, qui a selon lui négligé la sécurité pour accroître ses profits, demeure pendant ce temps dans le confort de son domicile aux États-Unis.

«Le 'boss', le propriétaire de MMA, est aux États-Unis, à l'air libre», a-t-il souligné.

«Au pire, si jamais il y a des accusations un jour, le fameux 'boss' il va s'en tirer avec des amendes. Les travailleurs, qui ont obéi aux règles et aux politiques de l'entreprise et au désir de Transports Canada d'assouplir les règles de MMA, ce sont eux qui vont payer la note. Ça n'a pas d'allure», a laissé tomber le syndicaliste.

M. Roy s'en est également pris à l'absence de recours contre le gouvernement Harper, qu'il accuse d'avoir créé les conditions qui ont rendu possible la tragédie de Lac-Mégantic.

«C'est le gouvernement de Stephen Harper qui a permis à MMA de transporter du pétrole sur le chemin de fer. C'est lui qui a permis à MMA d'opérer avec un seul opérateur à bord du train. C'est le gouvernement fédéral et Transports Canada qui ont permis de coucher le train à Nantes à tous les soirs pendant des années dans une pente. Qui sont les vrais responsables? C'est le gouvernement fédéral et la MMA à la source», s'est-il insurgé.

«On avait besoin de boucs émissaires et on en a aujourd'hui. Je trouve ça dégueulasse», a-t-il poursuivi.

«Ce n'est quand même pas Tom Harding qui est responsable des dormants de chemin de fer qui n'étaient pas entretenus; qui est responsable des ponts qui étaient mauvais état; que les barrières qui descendent à Granby n'étaient pas installées. C'est le gouvernement fédéral qui a permis la déréglementation, a privatisé des bouts de chemin de fer pour les donner à des petites compagnies privées», a-t-il dit.

Le syndicat a annoncé la mise sur pied d'un fonds pour soutenir la défense des employés syndiqués de la MMA et assure que ses services techniques en matière de santé et sécurité ainsi que de relations de travail seront aussi disponibles.

M. Roy a conclu en invitant à la plus grande prudence afin que les travailleurs puissent subir un procès juste et équitable.

INOLTRE SU HUFFPOST

7 points inquiétants sur l’industrie ferroviaire