NOUVELLES

Le Premier ministre serbe appelle la Bosnie à établir la confiance

13/05/2014 07:38 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, a appelé mardi la Bosnie à établir "la confiance" entre les peuples des deux pays et a assuré que Belgrade respectait l'intégrité territoriale de son voisin souvent mise en cause par des dirigeants serbes bosniens.

"Je suis venu en visite à Sarajevo et en Bosnie-Herzégovine comme un ami, comme quelqu'un qui représente un pays qui respecte l'intégrité territoriale de la Bosnie", a déclaré M. Vucic lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une rencontre avec son homologue bosnien Vjekoslav Bevanda.

La Serbie "veut établir la confiance et des relations qui seront incomparablement meilleures à l'avenir avec tous les citoyens de Bosnie. Et je m'attends aussi à ce que les gens en Bosnie souhaitent construire ces mêmes relations de confiance", a ajouté M. Vucic qui dirige le gouvernement serbe depuis fin avril.

"Un grand amour n'est pas nécessaire, mais je pense que le respect doit exister. En ce qui concerne la Serbie, c'est le cas et je pense que c'est le plus honnête (...) et c'est ce que la Serbie veut et peut faire", a-t-il dit.

Depuis la fin de la guerre intercommunautaire en Bosnie (1992-95) entre Serbes, Croates et Musulmans, qui avait fait près de 100.00 morts, les relations entre les deux pays se sont graduellement améliorées, mais la confiance entre les peuples tarde à se rétablir.

"Personne ne peut détruire la Bosnie-Herzégovine, tout comme personne ne peut détruire la Republika Srpska", l'entité serbe de Bosnie qui forme avec la fédération croato-musulmane la Bosnie d'après la guerre, a affirmé M. Vucic.

Le président de la Republika Srpska, Milorad Dodik, a souvent évoqué ces derniers temps "l'impossibilité", selon lui, d'une survie de la Bosnie et menace constamment d'organiser un référendum sur l'indépendance de la RS.

rus/ml

PLUS:hp