NOUVELLES

Internet: l'Indonésie interdit le site Vimeo, jugé "pornographique"

13/05/2014 03:03 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

L'Indonésie a ordonné l'interdiction du site de partage de vidéos Vimeo, accusé par les autorités d'héberger des clips pornographiques, une décision qui provoquait mardi un tollé sur l'internet.

Vimeo a donc été ajouté à une liste comprenant déjà 119 sites, interdits par l'Indonésie en raison de leur contenu jugé pornographique.

Le ministère de la Communication a annoncé le blocage du site dont le siège est aux Etats-Unis, après avoir découvert des vidéos baptisées "Art of Nakedness" (l'art de la nudité) et "Nudie Cutie" ("Mignonne et toute nue"), qui montrent des jeunes femmes peu vêtues.

"Nous avons récemment reçu des informations de la part du public sur des sites hébergeant des contenus +négatifs+ et pornographiques. L'un d'eux est Vimeo.com", a indiqué le ministère dans un communqiué lundi soir.

Sur son compte Twitter, Vimeo indique que le site est "bloqué pour certains utilisateurs indonésiens. Mais cela vient du côté indonésien et nous ne pouvons pas le débloquer".

D'autres internautes avaient encore accès au site mardi mais le ministère a précisé que tous les fournisseurs d'accès à l'internet devraient obéir à l'injonction des autorités.

L'Indonésie, pays doté de la plus large population musulmane au monde, a introduit en 2008 une loi très stricte qui criminalise toute publication jugée obscène.

Les internautes ont réagi avec indignation à cette nouvelle interdiction, Vimeo étant un des sites de partage de vidéos les plus populaires du pays.

"C'est complètement dingue... Le monde va se moquer de l'Indonésie qui qualifie Vimeo de site pornographique", raille un internaute, Savic Ali, sur son compte Twitter.

"Quel dommage... Beaucoup téléchargeaient des vidéos éducatives et créatives sur Vimeo", ajoute un autre internaute, Adi Dzikrullah Bahri.

Le site de Vimeo indique qu'il interdit la mise en ligne de vidéos "contenant des descriptions explicites de la nudité ou d'actes sexuels (dans la plupart des cas)", mais qu'il autorise la nudité ou la sexualité qui "ont un but créatif, artistique, esthétique ou narratif".

prm/sr/fmp/gab/jh

PLUS:hp