NOUVELLES

Concorde: une entente a été conclue entre les nouveaux actionnaires et la CSN

13/05/2014 03:33 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - Un nouveau chapitre de la saga du Loews Le Concorde est en train de s'écrire.

Le comité de négociation de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et les nouveaux actionnaires de cet établissement emblématique de la Vieille Capitale, Jean-Guy Sylvain, Paul Duroché et Giovanni Santoianni,ont conclu un accord de principe tôt mardi matin.

Dès jeudi, les quelque 230 personnes qui ont déjà constitué le personnel de l'hôtel seront invitées à se prononcer sur cette proposition de contrat dans le cadre d'une assemblée générale à Québec.

Les parties patronale et syndicale ont d'ores et déjà indiqué, par voie de communiqué, que d'ici la rencontre,elles ne fourniraient pas de détails par rapport à ce qui pourrait éventuellement devenir la convention collective des travailleurs.

Le Loews Le Concorde avait fermé ses portes en février 2014, après avoir accueilli quelque six millions de clients pendant tout près de 40 ans.

À l'époque, le vice-président de la CSN, Jean Lacharité, et le maire de Québec, Régis Labeaume, avaient promptement martelé qu'ils se battraient pour que l'immeuble iconique conserve sa vocation hôtelière.

Malgré leur insistance, l'homme d'affaires Eddy Savoie, qui est le fondateur des Résidences Soleil, a tout de même tenté de transformer l'édifice en établissement pour personnes âgées, un projet qui a achoppé après avoir rencontré une vive résistance.

PLUS:pc