NOUVELLES

Shawn Thornton a-t-il fouetté l'orgueil du Canadien en arrosant PK Subban?

12/05/2014 12:11 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT
AP

BROSSARD, Qc - Un geste anodin, nourri par l'émotion du moment, peut parfois influencer grandement le déroulement d'une série.

Le robuste Shawn Thornton, des Bruins de Boston, a-t-il fouetté l'orgueil des joueurs du Canadien en arrosant P.K. Subban vers la fin du cinquième match, samedi?

On aura une partie de la réponse au Centre Bell, lundi soir.

«Le manque de respect peut être utilisé comme source de motivation», a simplement répondu l'entraîneur du Tricolore Michel Therrien, après l'entraînement matinal de l'équipe.

Plus tôt dans le vestiaire, le vétéran défenseur Francis Bouillon avait évoqué un incident du même acabit, qui avait complètement modifié le déroulement d'une série Bruins-Canadien, il y a 10 ans.

Retour dans le temps, au printemps de 2004 donc, au terme du quatrième duel disputé à Montréal que les Bruins venaient de remporter 4-3 en deuxième période de prolongation pour prendre les devants 3-1 dans la série. Rappelez-vous: c'est la fois qu'Alex Kovalev avait cessé de jouer au centre de la patinoire après avoir reçu un coup de bâton sur l'avant-bras, et Glen Murray avait pu s'échapper devant José Théodore.

En quittant la glace, le gardien des Bruins Andrew Raycroft avait imité l'élan du golfeur à l'aide de son bâton, un geste de dérision qui évoquait bien sûr l'éventuel début des vacances de ses adversaires. La scène n'est pas passée inaperçue, et c'est avec la rage au coeur que les joueurs du CH ont retraité à leur vestiaire.

«Ça ne se fait pas des gestes semblables, a dit Bouillon. La dernière chose que vous souhaitez, c'est de motiver vos adversaires. Ç'a crinqué les gars.»

On connaît la suite: le Canadien a remporté les trois matchs suivants pour éliminer les Bruins en sept matchs.

Bouillon n'a pas été un de ceux-là, mais paraît-il que quelques-uns de ses coéquipiers ont souhaité une bonne saison de golf à Raycroft, au cours de la traditionnelle poignée de mains qui clôture une série.

L'entraîneur des Bruins Claude Julien dirigeait le Canadien à ce moment-là. On peut comprendre qu'il ait désapprouvé le geste de Thornton, samedi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Deuxième ronde: Canadien - Bruins