NOUVELLES

Ottawa annonce le maintien du service de Via Rail entre Bathurst et Miramichi

12/05/2014 04:58 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

FREDERICTON - Le service de Via Rail sera finalement maintenu dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

L'annonce en a été faite lundi à Fredericton par la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, et le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward.

En vertu d'une entente provisoire conclue entre Via Rail et le Canadien National (TSX:CNR), le premier versera 10,2 millions $ au second pour la réfection d'un tronçon de 71 kilomètres de voie ferrée entre Bathurst et Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

«L’accès aux services ferroviaires pour les passagers et le fret est essentiel pour la croissance et la prospérité de plusieurs collectivités du nord du Nouveau-Brunswick», a déclaré le premier ministre Alward.

«C'est une très bonne nouvelle», a pour sa part indiqué le député néo-démocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, qui s'était battu bec et ongles pour sauvegarder le service ferroviaire dans le nord-est de la province. «On sait très bien que si le rail avait été enlevé cet été, il ne serait jamais revenu.»

Il y a quelques mois, le Canadien National (CN) avait obtenu une aide de 25 millions $ du gouvernement du Nouveau-Brunswick pour l'entretien des parties nord et sud de la subdivision Newcastle afin d'assurer le maintien du transport de marchandises.

Le CN avait cependant annoncé du même coup qu'il abandonnait le tronçon reliant ces deux portions, ce qui rendait impossible la liaison selon le trajet actuel du train Océan.

La décision avait soulevé une vive opposition des communautés de l'est du Québec et des Maritimes qui faisaient valoir que le train est essentiel pour les gens qui vont voir des médecins spécialistes à Québec et à Montréal, ou pour les étudiants qui n'ont pas d'autres moyens de transport, entre autres.

Le gouvernement Harper avait alors indiqué que le gouvernement fédéral n'avait pas l'intention d'acheter le tronçon de chemin de fer. Ottawa a finalement fait demi-tour mais ne s'est pas porté acquéreur du tronçon pour autant, se limitant plutôt à allonger l'argent nécessaire pour que le CN puisse effectuer la réfection.

«La continuité du service de train de voyageurs Océan dans le nord du Nouveau-Brunswick est une excellente nouvelle qui sera bénéfique pour les usagers ainsi que pour chaque collectivité le long du parcours puisque cette continuité du service contribuera à préserver les emplois ainsi qu’à appuyer l’économie locale», a déclaré Mme Raitt lors de l'annonce.

L'entente conclue entre Via Rail et le CN est cependant provisoire et la ministre Raitt a précisé qu'il était nécessaire pour Via Rail d'accroître la fréquentation du service.

Le député Godin rétorque que Via Rail devra faire sa part pour qu'une augmentation du nombre de passagers se concrétise.

«La première chose que je dis à Via Rail, c'est: ramenez-nous le train six jours par semaine plutôt que trois, a-t-il indiqué en entrevue. Mettez-le en service pour que les gens puissent le prendre quotidiennement et commencez à faire de la promotion pour le train. On n'entend jamais parler de Via Rail.»

De son côté, le président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, Roger Doiron, a dit espérer que l'investissement de 10,2 millions $ représentera en soi un incitatif pour attirer les passagers.

«Maintenant, il faut faire en sorte que la qualité du service s'améliore pour assurer que ça aille plus vite. On ose croire qu'avec cet investissement, la qualité des rails sera améliorée et que ça prendra un peu moins de temps pour se rendre du point A au point B», a-t-il dit.

PLUS:pc