NOUVELLES

Les résidents de Kootenay en deuil après la mort de quatre personnes en canot

12/05/2014 08:24 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

NEW DENVER, C.-B. - Un feu sacré brûlera durant quatre jours sur les berges d'un lac profond et glacé de la Colombie-Britannique pour honorer la mémoire de quatre jeunes adultes de la région de West Kootenay morts ce week-end dans un accident de canot.

Des amis proches des victimes tenaient une vigile de 24 heures pour la femme et les trois hommes décédés après que leur canot eut chaviré, samedi sur le lac Slocan près de la communauté de New Denver, alors qu'ils revenaient d'un séjour en plein air.

Lily Harmer-Taylor, 19, a rendu l'âme malgré les tentatives de réanimation pratiquées sur son corps. Des recherches se préparaient, lundi, pour retrouver Jule Wiltshire-Padfield (15 ans), Hayden Kyle (21 ans) et Skye Donnet (19 ans), dont les corps n'ont toujours pas refait surface.

Entre 50 et 60 résidents se sont rassemblés en bordure du lac, dimanche, pour une cérémonie spirituelle très émotive à l'heure où le soleil se couchait derrière les montagnes.

Les résidents se tenaient par la main et ont participé à une cérémonie de purification autochtone en brûlant de la sauge et du tabac, a rapporté Isaac Carter, un ami des victimes.

Le petit groupe s'était fait surnommer les «Kootenay kids» (les jeunes de Kootenay), a raconté M. Carter, 24 ans.

«Ils n'avaient peur de rien et ils vivaient au maximum», s'est-il souvenu à propos de ses amis.

Selon le Bureau des coroners de la Colombie-Britannique, les choses ont commencé à mal aller autour de 17 h 30 samedi, lorsque le groupe pagayait à environ 150 mètres du bord près de la mine historique Molly Hughes.

Des gens qui passaient par là ont vu le groupe en détresse et sont allés chercher de l'aide. Lorsque les secours sont arrivés, ils sont trouvé Mme Harmer-Taylor inconsciente près de l'embarcation. Elle a été transportée d'urgence à l'hôpital, mais n'a pu être réanimée.

Une équipe de huit plongeurs de la GRC a été dépêchée sur les lieux, lundi, pour retrouver les corps des trois jeunes hommes, dans les eaux du lac à 1 degré Celsius. Des recherches menées de la voie des airs et sur les berges n'avaient donné aucun résultat.

La police a affirmé que personne ne semblait porter un gilet de sauvetage, mais que l'eau du lac est si froide qu'ils n'auraient pas survécu longtemps.

PLUS:pc