NOUVELLES

Le ton monte entre la Chine et le Vietnam en mer de Chine méridionale

12/05/2014 01:26 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

HANOI, Vietnam - Le ton monte entre la Chine et le Vietnam en mer de Chine méridionale, où Pékin a installé une plateforme de forage dans un secteur revendiqué par les deux pays.

Un bateau patrouilleur vietnamien et plusieurs vaisseaux chinois se seraient affrontés à coups de canons à eau, lundi. Le quotidien Tuoi Tre affirme que c'est la première fois que les forces vietnamiennes répliquent à l'agressivité chinoise autour de la plateforme, qui a été mise en place le 1er mai.

Chaque camp accuse l'autre d'avoir attaqué ses navires. Le Vietnam a présenté une vidéo montrant un vaisseau chinois frappant les siens.

Deux journalistes du quotidien se trouvaient à bord du navire. Ils affirment que les Vietnamiens ont déployé une bannière demandant à Pékin de retirer la plateforme.

Tard dimanche, un autre quotidien a cité le patron de la garde-côtière vietnamienne selon qui la Chine a maintenant élargi à 16 kilomètres la zone d'exclusion autour de la plateforme. Des avions chinois survoleraient aussi à très basse altitude les navires vietnamiens.

La Chine cherche apparemment à cimenter sa présence en mer de Chine méridionale, au grand dam de pays plus petits comme le Vietnam et les Philippines, qui ont des revendications rivales.

Le Vietnam a demandé à la Chine de retirer la plateforme, ce que Pékin refuse de faire.

Lundi, le secrétaire d'État américain, John Kerry, a affirmé que les États-Unis et d'autres pays étaient profondément inquiets du comportement «agressif» de la Chine dans ce dossier.

«Nous voulons qu'un code de conduite soit créé, nous voulons voir cette situation se résoudre pacifiquement par le droit de la mer, par l'arbitrage ou par tout autre moyen, mais sans confrontation directe et sans comportement agressif», a déclaré M. Kerry avant une rencontre au département d'État avec le ministre des Affaires étrangères de Singapour, K. Shanmugam, qui a appuyé le souhait du secrétaire d'État.

Les États-Unis ont affirmé ne pas prendre position sur les conflits territoriaux mais a à coeur le libre-échange et la navigation en mer de Chine méridionale, traversée par plusieurs importantes voies navigables.

PLUS:pc