NOUVELLES

Le mauvais temps empêche les plongeur de fouiller le traversier sud-coréen

12/05/2014 09:10 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - Le mauvais temps a empêché les plongeurs de fouiller l'épave du traversier sud-coréen Sewol pour une troisième journée de suite, lundi.

Vingt-neuf personnes sont toujours portées disparues, près d'un mois après la catastrophe, et 275 corps ont été récupérés jusqu'à présent. La majorité des victimes sont des étudiants issus d'une école secondaire située au sud de Séoul. Aucun corps n'a été retrouvé depuis vendredi.

Les secouristes attendent que la mer se calme pour reprendre les recherches. Ils doivent aussi réparer des câbles qui ont été rompus par le mauvais temps.

Les responsables s'inquiètent également de la détérioration de l'épave. Certains accès sont maintenant bloqués par des murs engorgés d'eau qui se sont effondrés, et de nouvelles ouvertures devront être percées.

Par ailleurs, le ministère sud-coréen du Bien-être a rendu hommage à trois membres d'équipage qui ont perdu la vie lors du naufrage du Sewol, affirmant qu'ils sont des «martyrs».

Une femme de 22 ans, Park Ji-young, et deux de ses collègues de 28 ans — Kim Ki-woong et Jung Hyun-seon, qui étaient fiancés — se sont sacrifiés en demeurant à bord du navire pour permettre à des passagers de s'échapper, a dit le ministère. Des témoins affirment que Mme Park a donné sa veste de sauvetage à un étudiant.

Les trois pourront être enterrés dans un cimetière national et leurs familles auront droit à une aide financière et médicale du gouvernement.

Seulement 172 personnes, dont 22 des 29 membres d'équipage, ont survécu à la catastrophe. Les 15 membres d'équipage survivants, dont le capitaine, ont tous été accusés de négligence et d'avoir abandonné des passagers en péril.

Le ministère sud-coréen des Océans et des Pêches a également révoqué lundi le permis d'exploitation du propriétaire du traversier, Chonghaejin Marine, pour le trajet entre Incheon et Jeju. Un responsable a expliqué que Chonghaejin est punie pour avoir été responsable du pire désastre maritime de l'histoire de la Corée du Sud et pour ne pas avoir organisé les opérations de secours appropriées.

PLUS:pc