NOUVELLES

Le doute plane sur le dépeçage de la deuxième carcasse de baleine

12/05/2014 04:08 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

WOODY POINT, T.-N.-L. - Le travail se poursuivait, lundi, pour dépecer une baleine bleue échouée près de Woody Point, à Terre-Neuve-et-Labrador, lundi, mais le doute planait quant à savoir si la même équipe s'affairerait auprès d'une deuxième carcasse dans la municipalité de Rocky Harbour, près de là.

Mark Engstrom, du Musée royal de l'Ontario, a indiqué qu'il devrait savoir ce mardi si son équipe est en mesure de dépecer cette deuxième baleine bleue. Les deux baleines sont au nombre des neuf cétacés écrasés ou noyés dans la glace épaisse plus tôt ce printemps.

L'équipe du musée torontois effectue le marquage de chaque os du mammifère et prend des échantillons qui seront envoyés par camion en Ontario en vue d'être analysés.

Des responsables locaux avaient lancé un appel à l'aide pour disposer de ces immenses carcasses, après que le gouvernement fédéral eut signifié qu'il n'en avait pas la responsabilité.

M. Engstrom souhaitait d'abord pouvoir dépecer les deux baleines, mais a indiqué que le travail était colossal et nécessitait des coûts plus importants que prévu.

Il a dit s'attendre à ce que l'équipe termine le travail sur la première baleine ce mardi, soit cinq jours après le début des opérations.

PLUS:pc