NOUVELLES

Boko Haram: Hollande a "demandé aux Américains et aux Britanniques" de participer au sommet de Paris

12/05/2014 10:55 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande a annoncé lundi avoir demandé aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne de participer samedi à Paris au sommet visant à coordonner la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram après l'enlèvement au Nigeria de plus de 200 lycéennes.

"J'ai demandé aux Américains et aux Britanniques d'envoyer une délégation à Paris samedi pour que nous puissions agir ensemble et de manière efficace", a-t-il déclaré devant la presse en marge d'une visite à Erevan.

Expliquant qu'il s'agissait d'"organiser" une "riposte régionale dans laquelle la France sera également partie prenante", François Hollande a toutefois souligné qu'il ne s'agissait pas d'une "opération militaire de la part de la France" mais "d'une coordination des moyens, notamment en matière de renseignement".

"Nous ne devons pas discuter avec ces groupes, nous devons les combattre", a-t-il insisté. "Samedi, une stratégie globale sera définie" et il "était important que le Nigeria en fasse la demande", la France étant "le pays organisateur", a-t-il encore déclaré.

Le président français avait annoncé la veille à Bakou la tenue samedi à Paris d'un sommet des dirigeants du Nigeria et de pays voisins avec le président nigérian Goodluck Jonathan. Les dirigeants d'au moins cinq pays africains, le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Bénin, devraient y participer.

Au total, 276 lycéennes avaient été enlevées au Nigeria le 14 avril à Chibok, dans l'Etat de Borno (nord-est), l'un des fiefs du groupe islamiste Boko Haram, parmi lesquelles 223 restent captives. Majoritairement musulman, cet Etat abrite néanmoins une communauté chrétienne importante. Onze autres jeunes filles ont été enlevées le 4 mai, dans une autre localité du même Etat.

Cet enlèvement sans précédent a suscité une mobilisation internationale.

ha/lpt/gg

PLUS:hp