NOUVELLES

Ukraine : les électeurs de Donetsk auraient largement approuvé la souveraineté

11/05/2014 04:08 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

DONETSK, Ukraine - Quatre-vingt-dix pour cent des électeurs d'une importante région industrielle de l'Ukraine ont voté en faveur de la souveraineté dimanche, ont fait savoir des insurgés pro-russes en dévoilant les résultats préliminaires d'un double référendum qui devrait approfondir le tumulte qui règne dans le pays.

Roman Lyagin, chef électoral de la République populaire de Donetsk, a déclaré qu'environ 75 pour cent des trois millions de citoyens de la région éligibles ont exercé leur droit de vote, et que la vaste majorité a appuyé l'autonomie.

En l'absence de superviseurs internationaux, il était virtuellement impossible de confirmer les prétentions des insurgés. Les résultats fragmentaires ont été annoncés seulement deux heures après la fermeture des bureaux de scrutin, à l'issue d'une élection organisée à l'aide de bulletins de papier.

Un deuxième référendum organisé par des séparatistes pro-russes a été tenu dimanche dans la région industrielle de Louhansk, également dans l'est de l'Ukraine, mais aucun résultat fragmentaire n'avait été publié.

Le gouvernement central de l'Ukraine et l'Occident ont dénoncé le scrutin, le qualifiant d'imposture et de violation des lois internationales. Ils ont aussi accusé Moscou d'orchestrer la perturbation afin, possiblement, de mettre la main sur une autre région du pays quelques semaines après avoir annexé la Crimée.

Les résultats des deux référendums pourraient précipiter la fragmentation du pays et envenimer ce qui est déjà la plus grave crise entre l'Occident et la Russie depuis la fin de la Guerre froide.

Bien que l'exercice du droit de vote dans les deux régions, qui comptent une population combinée de 6,5 millions de citoyens, ait semblé se dérouler dans le calme, des hommes armés identifiés comme étant des membres de la Garde nationale ukrainienne ont fait feu en direction d'une foule réunie dans le cadre d'une assemblée publique à Krasnoarmeïsk, et un responsable des insurgés de la région a affirmé que des gens avaient été tués. Le nombre de présumées victimes n'a pas été précisé.

Le bain de sang serait survenu plusieurs heures après que des dizaines d'hommes armés eurent mis fin au vote dans la ville.

La fusillade a clairement démontré le niveau des tensions dans l'est, où des séparatistes pro-russes ont pris le contrôle d'édifices gouvernements et pris part à des combats avec les forces ukrainiennes au cours du dernier mois.

Avant même que les résultats ne soient annoncés, le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine a qualifié les deux référendums de «farce criminelle». Les États-Unis et d'autres gouvernements de pays de l'Ouest ont annoncé qu'ils n'en reconnaîtraient pas le verdict.

PLUS:pc