NOUVELLES

St-Louis marque et les Rangers forcent un 7e match en battant les Penguins 3-1

11/05/2014 09:56 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Martin St-Louis et Carl Hagelin ont touché la cible dans un intervalle de 2:51 en première période, Henrik Lundqvist a effectué 36 arrêts et les Rangers de New York ont encore une fois évité l'élimination, dimanche, grâce à une victoire de 3-1 face aux Penguins de Pittsburgh.

La série demi-finale de l'Association Est entre les deux équipes rivales de la section métropolitaine prendra fin mardi, avec la présentation du match no 7 à Pittsburgh. Les Penguins, qui menaient 3-1 dans la série, avaient gaspillé une première occasion de passer au tour suivant quand ils avaient perdu 5-1 à domicile vendredi.

Derick Brassard a restauré l'avance de deux buts des Rangers en deuxième période après que Brandon Sutter eut réduit l'écart à un seul but. Marc-André Fleury a stoppé 26 tirs devant la cage des Penguins.

Les Rangers ont un dossier de 9-2 lors de leurs 11 dernières rencontres quand ils font face à l'élimination, une séquence qui remonte au sixième match d'une série de premier tour contre les Sénateurs d'Ottawa en 2012. Les Rangers n'ont toutefois jamais gagné une série après avoir accusé un retard de 3-1.

Les locaux ont marqué le très important premier but quand St-Louis a enflammé le Madison Square Garden après seulement 3:34 de jeu.

Le défenseur Anton Stralman a décoché un puissant tir qui a dévié sur Fleury. Derek Stepan a frappé le retour et la rondelle a atteint le jambe droite de St-Louis avant de se diriger derrière la ligne des buts.

L'équipe qui a marqué le premier but a remporté chacun des six matchs de la série.

St-Louis a connu un match inspiré le jour de la fête des Mères, seulement trois jours après le décès inattendu de sa mère. Son père et sa soeur étaient dans la foule. St-Louis avait aussi affronté les Penguins vendredi, quelques heures après être arrivé à Pittsburgh après avoir fait un détour par Montréal afin de rejoindre sa famille.

«C'est une des choses les plus spéciales à laquelle j'ai participé au cours de ma carrière professionnelle, a déclaré Stepan. L'émotion de ce but, c'est quelque chose que je ne vais jamais oublier.»

Les spectateurs ont souligné leur amour pour l'attaquant québécois en chantant «Mar-ty, Mar-ty» lors de sa première présence sur la glace et les chants ont été encore plus puissants après son but.

St-Louis a été nommé la première étoile de la rencontre. Il a frappé son coeur et a salué la foule lors de son tour d'honneur sur la patinoire.

«La fête des Mères, mon père est ici, ma soeur est ici, a dit St-Louis. Les derniers jours ont été difficiles pour toute ma famille. C'était bien de prendre les devants en première période.

«J'ai profité d'un bond chanceux. Je sais que ma mère m'a aidé sur le jeu. C'est une victoire spéciale pour toute l'équipe.»

Les Rangers ont continué à appliquer de la pression après avoir pris les devants tôt dans le match et Hagelin a doublé l'avance des siens à 6:25, forçant l'entraîneur-chef des Penguins Dan Bylsma à demander un temps d'arrêt afin de calmer ses troupes.

La tendance s'est renversée et les Penguins ont réduit l'écart avant la fin du premier vingt. Sutter a tiré vers le filet et la rondelle a dévié sur deux joueurs des Rangers avant de se retrouver derrière Lundqvist.

Brassard a marqué ce qui a finalement été le but d'assurance avec 4:30 à faire en deuxième période. Fleury a tenté de couvrir une rondelle libre près de son poteau, mais Brassard a été en mesure de la pousser dans les airs et il l'a frappée de la main derrière Fleury avant de la diriger dans le fond du filet avec son bâton.

Benoit Pouliot a récolté une aide sur le jeu et le trio composé de Pouliot, Brassard et Mats Zuccarello totalise maintenant 12 buts et 15 aides en 10 rencontres face aux Penguins, saison régulière et séries éliminatoires inclues.

PLUS:pc