NOUVELLES

Gala les olivier : Les Chick'n Swell, boucler la boucle

11/05/2014 03:57 EDT | Actualisé 11/05/2014 09:01 EDT
Agence QMI

Daniel Grenier, Francis Cloutier et Ghyslain Dufresne, du trio humoristique Chick’n Swell, ont annoncé en janvier dernier qu’ils souhaitaient passer à une autre étape de leur carrière et mettre fin à l’aventure des Chick, qui durait depuis plus de 20 ans. La séparation du groupe a été annoncée sur le web à travers une vidéo qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. La dissolution de la formation à l’humour absurde en a attristé plus d’un.

Ce soir, les Chick’n Swell boucleront définitivement la boucle, alors qu’ils sont en nomination au 16e Gala les Olivier dans la catégorie Capsule, sketch ou série humoristique dans un nouveau média, pour leur web-série Disparus. Le gala sera présenté à 19h30, à ICI Radio-Canada Télé. Pour eux qui ont animé cette grande fête comique pendant plusieurs années, l’événement a quelque chose de très symbolique.

«C’est comme un point au bout d’une phrase, a imagé Francis Cloutier. Un point d’exclamation! Ça finit bien le projet Disparus et toute l’histoire des Chick’n Swell. On est un peu nostalgiques… Tu vois, je parle encore au nom du groupe! (rires)»

Que les admirateurs des Chick se rassurent, aucun conflit n’a divisé les troupes et mené à la séparation. Après 23 ans à faire route commune, Daniel, Francis et Ghyslain avaient simplement le goût de se consacrer à leurs projets personnels.

«23 ans, c’est long, quand on travaille en équipe, a expliqué Daniel. On a commencé quand on était ados. À un moment donné, tu as le goût de t’accomplir en tant qu’être humain et non en tant que groupe. On était rendus là. C’était naturel. On se sentait moins dans notre élément quand faisait nos shows sur scène. Ce n’était plus comme quand on avait 14 ans!»

«On avait le goût de focaliser sur nous-mêmes, de savoir qui on est, a renchéri Francis. Dans un groupe, c’est facile de se perdre en tant qu’individu, de perdre de vue ce qu’on veut vraiment, dans la vie. Ça m’est arrivé d’aller aux toilettes, dans des endroits publics, et de me faire dire : “Hé! Tu n’es pas avec les deux autres?” Même aux toilettes, on n’avait plus d’individualité! (rires) Au fil du temps, on avait de plus en plus besoin d’aller se ressourcer. On fait maintenant chacun nos projets, on fait ce qu’on aime. Et Dieu sait ce qui peut arriver. Peut-être qu’un jour, on retravaillera ensemble. Ca ne se termine pas en mauvais termes.»

Les fiers ambassadeurs de Victoriaville ont d’ailleurs conclu leur belle épopée au cours d’un petit événement dans leur ville natale, avec les gagnants d’un concours.

«On a fini ça chez ma mère, en mangeant des galettes à la mélasse avec quatre fans des Chick’n swell, a raconté Daniel en riant. On s’est battus et on s’est roulés dans les feuilles!»

« Plusieurs étaient tristes d’apprendre qu’on se séparait, a souligné Francis. On a reçu de beaux hommages. Certains nous ont envoyé des vidéos. Les gens ont été gentils… Mais ainsi va la vie. Le public nous encourage beaucoup dans nos projets et veut continuer de nous suivre.»

Daniel Grenier a lancé le 14 avril dernier un album de chansons drôles, J’ai un poussin sur la tête, et donne des spectacles ici et là au Québec. Il offrira notamment une heure en solo au prochain Zoofest. Francis Cloutier, pour sa part, développe présentement un scénario de film qu’il aimerait bien aussi réaliser, et qu’il compte déposer aux institutions à l’automne pour le financement. L’œuvre sera une comédie dramatique absurde.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs tweets des Olivier 2014
Gala Les Olivier 2014: les gagnants de la soirée