NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU LUNDI 12 MAI

11/05/2014 11:06 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Voici le Monde en bref du lundi 12 mai à 03H00 GMT :

DONETSK (Ukraine) - Les séparatistes pro-russes du bassin du Donbass (est de l'Ukraine) ont revendiqué dimanche un "oui" massif à l'indépendance, sans attendre les résultats complets attendus lundi.

Pour la région de Donetsk, l'une des deux (avec celle de Lougansk) ciblées par le vote de dimanche, "89,07% ont voté pour et 10,19% contre. Cela peut être considéré comme le résultat définitif", a déclaré Roman Liaguine, chef de la commission électorale des rebelles. Le taux de participation a atteint 74,87%, selon lui.

Les résultats de Lougansk ne sont pas attendus avant lundi en fin de matinée.

KIEV - Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a fait savoir que "le référendum (...) est juridiquement nul et n'aura aucune conséquence juridique pour l'intégrité territoriale de l'Ukraine". Cette consultation n'est qu'une "farce criminelle" financée par la Russie, estime-t-il.

Le ministère a rappelé que selon un récent sondage de l'institut Pew Research Center, 70% des habitants de l'Est étaient favorables à l'unité de l'Ukraine.

BRUXELLES - Les "prétendus référendums étaient illégaux et nous ne reconnaissons pas leurs résultats", a fait savoir dimanche la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, à la veille d'une visite à Kiev du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Une réunion de ministres européens des Affaires étrangères devait se tenir lundi à Bruxelles, qui pourrait déboucher sur de nouvelles sanctions contre la Russie. Une réunion d'experts de l'UE, de Russie et d'Ukraine concernant la sécurité de l'approvisionnement de l'Ukraine et de l'UE en gaz russe est également prévue.

BAKOU - Le président français François Hollande a lui aussi rejeté les "vraies-fausses" consultations des rebelles. "Ce qui va compter à mes yeux, la seule élection qui vaudra, c'est celle du 25 mai, l'élection qui va permettre de désigner le président de toute l'Ukraine", a-t-il ajouté.

JUBA - Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud se sont accusés mutuellement dimanche de violer le cessez-le-feu quelques heures après son entrée en vigueur, venant doucher les espoirs d'une fin rapide au conflit ravageant le pays.

Le président Kiir et Riek Machar, son ancien vice-président devenu chef rebelle, s'étaient rencontrés vendredi en Ethiopie pour y signer l'accord qui prévoyait la fin des combats dans les 24 heures, ou au plus tard samedi soir, et la formation d'un gouvernement de transition.

DAMAS - La campagne électorale pour la présidentielle du 3 juin, que Bachar al-Assad devrait remporter sans surprise, a débuté dimanche en Syrie, au lendemain d'un succès militaire du régime à Homs.

Le scrutin, d'ores et déjà dénoncé comme une "farce" par l'opposition et ses alliés, se déroulera uniquement dans les territoires contrôlés par le régime, dans un pays ravagé par trois années de conflit sanglant.

ADEN - Al-Qaïda au Yémen, sous pression militaire, a lancé dimanche une attaque contre l'armée dans le sud-est du pays, tuant 12 militaires, après avoir tenté plus tôt à Sanaa de prendre d'assaut un point de contrôle proche du palais présidentiel et perdu trois de ses hommes.

Ces nouvelles violences interviennent alors que l'armée, engagée depuis le 29 avril dans une offensive contre Al-Qaïda, a réussi à reprendre plusieurs villes et localités que contrôlait le réseau extrémiste dans les provinces sudistes de Chabwa et d'Abyane.

VARANASI (Inde) - La dernière phase des élections nationales indiennes a démarré lundi, dans la ville sainte hindoue de Bénarès (ou Varanasi), après plus de cinq semaines de marathon électoral qui pourraient conduire au pouvoir le leader nationaliste hindou Narendra Modi, donné favori pour succéder au parti du Congrès.

Plus de 66 millions d'électeurs sont appelés à voter dans trois Etats importants lors de cette phase finale des élections qui ont débuté le 7 avril. Le comptage des voix et l'annonce des résultats sont prévus vendredi.

VILNIUS - La présidente sortante de la Lituanie, Dalia Grybauskaite, est arrivée largement en tête du 1er tour de l'élection présidentielle dimanche avec 46,5% des voix.

Elle a devancé de loin son rival social-démocrate, Zigmantas Balcytis, arrivé second avec 13,9% des suffrages et qui sera son adversaire au second tour le 25 mai.

KABOUL - L'ancien ministre Abdullah Abdullah, arrivé largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Afghanistan, a fait dimanche un nouveau pas vers la victoire en glanant le soutien d'un candidat proche du pouvoir sortant, Zalmai Rassoul.

Ce scrutin, première passation de pouvoir d'un président afghan démocratiquement élu à un autre, est considéré comme un test majeur pour ce pays pauvre, en partie contrôlé par les insurgés talibans, et qui plongera dans l'inconnu après le retrait des 51.000 soldats de l'Otan d'ici à la fin de l'année.

HAÏFA (Israël) - L'Eglise catholique en Terre sainte a dénoncé dimanche la récente vague d'actes de vandalisme antichrétiens et islamophobes, attribués à des juifs extrémistes, qui "empoisonnent l'atmosphère" à l'approche du pèlerinage historique du pape François.

Selon les médias israéliens, la police et le Shin Beth, le service de la sécurité intérieure, craignent que la mouvance radicale juive, en partie souterraine, ne profite du pèlerinage du pape en Terre sainte, du 24 au 26 mai, pour intensifier sa campagne d'intimidation contre ce qu'ils tiennent pour "idôlatres".

glr/jr

PLUS:hp