NOUVELLES

Iran : visite du Premier ministre pakistanais à Téhéran

11/05/2014 06:01 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a entamé dimanche une visite de deux jours en Iran, a rapporté l'agence officielle Irna.

Accompagné dans cette visite par plusieurs membres de son gouvernement, M. Sharif a été reçu par le président Hassan Rohani et devait également s'entretenir avec le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei.

En recevant M. Sharif, le président iranien a déclaré que Téhéran était prêt à développer "les réseaux routier, ferroviaire et (...) électrique entre les deux pays" pour renforcer les liens économiques entre l'Iran et le Pakistan.

Les deux pays doivent signer plusieurs protocoles d'accord, selon Irna.

Téhéran veut également qu'Islamabad achève les travaux de construction de sa partie du gazoduc qui doit permettre d'exporter du gaz iranien vers son voisin pakistanais.

"L'Iran désire qu'avec l'application des engagements réciproques le degré de coopération avec le Pakistan atteigne un niveau supérieur", a souligné M. Rohani.

L'Iran a pratiquement achevé la construction de sa partie du gazoduc, mais le Pakistan n'a pratiquement rien fait et a annoncé en février avoir suspendu les travaux de construction.

"Mon gouvernement est déterminé à surmonter les obstacles pour mettre en oeuvre le projet de gazoduc entre les deux pays", a déclaré de son côté M. Sharif, sans donner plus d'explications, selon le compte rendu donné par l'agence officielle Irna.

Les relations entre l'Iran et le Pakistan connaissent des tensions en raison notamment des activités de groupes extrémistes sunnites à la frontière entre les deux pays.

Téhéran accuse le Pakistan de ne pas prendre de mesures concrètes pour empêcher les membres de ces groupes de s'infiltrer en Iran.

M. Rohani a ainsi affirmé qu'un "meilleur contrôle de la frontière par le gouvernement pakistanais et une plus grande sécurité permettront d'accélérer le développement de la région et du Pakistan".

"Le gouvernement pakistanais est déterminé à coopérer avec l'Iran pour éliminer le groupe Jaïsh al-Adl", un groupe sunnite extrémiste qui a revendiqué plusieurs actions armées en Iran, a déclaré M. Sharif, selon Irna.

sgh/emb/sw

PLUS:hp