NOUVELLES

Hamilton signe une 4e victoire de suite avec un triomphe en Espagne

11/05/2014 10:12 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

MONTMELO, Espagne - Les pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont signé un quatrième doublé de suite en Formule Un, dimanche, remportant le Grand Prix d'Espagne avec une performance peu rassurante pour le reste des équipes de la F1.

Le détenteur de la pole Hamilton a conservé sa première place pour filer vers un quatrième gain d'affilée, ce qui lui permet de devancer Rosberg au classement des pilotes.

«Un quatrième doublé... c'est vraiment dur à croire, a dit Hamilton, qui obtenait son premier gain en carrière sur le circuit catalan. Je n'ai jamais eu une voiture comme ça. Je suis reconnaissant d'avoir pu le garder à distance (Rosberg).»

Avec cette 26e victoire en carrière, le Britannique totalise 100 points après cinq courses, trois points de plus que Rosberg.

Ce dernier s'est approché à moins d'une seconde de son coéquipier dans un dernier tour tendu, sans toutefois réussir à l'éclipser.

Hamilton s'installe au sommet du classement des pilotes pour la première fois depuis juin 2012, alors qu'il avait remporté le GP du Canada avec McLaren.

Au volant de sa Red Bull, Daniel Ricciardo a filé vers le premier podium de sa carrière en terminant troisième.

Le quadruple champion du monde Sebastian Vettel a connu une course impeccable, grimpant du 15e rang au départ jusqu'à la quatrième place à l'arrivée. Le coéquipier de Ricciardo n'a pas eu d'ennuis avec son bolide, contrairement aux deux jours précédents.

Valtteri Bottas de Williams a fini cinquième, suivi des Ferrari de Fernando Alonso et Kimi Raikkonen.

Le top 10 a été complété par la Lotus de Romain Grosjean et les Force India de Sergio Perez et Nico Hulkenberg.

L'écurie Mercedes a remporté les cinq épreuves du calendrier jusqu'ici cette année, et sa domination est bien peu encourageante pour le reste du peloton. Ricciardo est arrivé pas moins de 49 secondes après Hamilton.

Hamilton n'a jamais cédé la première place, mais il a souvent demandé conseil à son équipe et a remis en question la gestion des pneus, alors qu'il n'arrivait pas à se défaire de Rosberg.

Il n'y a pas vraiment eu de risque d'accrocahge entre les deux hommes, mais le suspense s'est étiré jusqu'au dernier tour, que Hamilton a complété six dixièmes de seconde avant le pilote allemand.

«Je pense que s'il y avait eu un tour de plus, j'aurais pu tenter ma chance, a dit Rosberg. J'aurais pu essayer une manoeuvre de kamikaze, mais ç'a aurait été insensé. Je vais essayer d'en donner un peu plus pour le dépasser la prochaine fois.»

PLUS:pc