NOUVELLES

GP d'Espagne - Déclarations

11/05/2014 01:00 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 2e du GP et du championnat:

"Je pense que si j'avais eu un tour de plus, j'aurais pu essayer de dépasser Lewis (Hamilton). Au 66e tour, je n'étais pas assez près de lui pour tenter quelque chose. C'est comme ça, je suis un peu dégoûté, mais je finis quand même deuxième et je reste tout près au classement du championnat (ndlr: à trois points d'Hamilton) alors qu'il reste encore beaucoup de courses à disputer, à commencer par le GP de Monaco. C'est ma course préférée et je vais tout faire pour gagner, comme l'an dernier. Je n'ai pas pris un bon départ, ça fait plusieurs fois que ça arrive, donc je dois travailler là-dessus car ça me coûte cher. Sinon, en course, je me sentais à l'aise, j'avais un bon rythme. La seule chose à faire, c'était de changer de stratégie, comme on l'avait prévu avant la course. Ça a bien fonctionné, à la perfection même, mais c'est un circuit où il est difficile de se rapprocher du gars qui est devant soi (ndlr: pour des raisons aérodynamiques). J'ai quand même réussi à me rapprocher, au virage 10, dans le dernier tour, et j'aurais pu faire une opération kamikaze, mais ça n'aurait pas marché. Lewis a fait un super boulot tout le week-end et il est resté devant jusqu'au bout, mais j'ai beaucoup d'aspects positifs à retirer d'ici. Je suis motivé à fond pour trouver ce petit quelque chose et faire mieux que lui la prochaine fois. C'est faisable".

Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull), 3e du GP: "Ils (Mercedes) sont loin devant. Nous espérions une course ennuyeuse, car nous savions que ça jouerait en notre faveur, car nous n'avions pas le niveau de performance nécessaire pour aller les chercher. Nous étions là pour prendre la 3e place et c'est ce que nous avons réussi à faire, de manière assez confortable. Il fallait juste se concentrer sur les pneus pour ne faire que deux arrêts et voilà. Ça fait vraiment plaisir d'être sur le podium et je suis sûr que celui-là je vais le garder (ndlr: Ricciardo avait été disqualifié après sa 3e place en Australie en ouverture de la saison). Je n'ai pas vraiment pris le départ que je voulais, j'ai perdu un peu de motricité et Bottas m'a dépassé. J'ai essayé de rester derrière lui pendant le premier relais, j'ai même fait une pseudo-tentative pour le dépasser, au premier virage, mais je n'ai pas pu me placer assez bien pour y arriver, donc j'ai dû couper ma trajectoire. A partir de là, ma course a été un peu solitaire, car je ne pouvais pas rattraper les Mercedes. Finalement, ce n'est pas un si mauvais résultat".

Sebastian Vettel (GER/Red Bull), 4e du GP: "Je ne pense pas qu'on pouvait faire mieux aujourd'hui. Je n'ai pas pris un bon départ, donc j'ai perdu une place, et j'ai vécu un premier tour un peu agité. Après, j'étais un peu coincé dans le train et je ne me rendais pas compte de ce qu'on pouvait espérer, si j'étais rapide ou pas. Une fois en pneus durs, j'ai pu rester avec les gars qui étaient devant moi et même commencer à les rattraper un peu. Comme en plus il me restait deux trains de pneus neufs, grâce à mes problèmes d'hier en qualifications, j'ai pu commencer à me faire vraiment plaisir. Mercedes est très fort, ils ont un moteur phénoménal, deux très bons pilotes, une très bonne voiture et une très bonne équipe, ils font du très bon travail, donc je n'ai aucune raison de me plaindre: ils ont mieux travaillé cet hiver et ils méritent d'être à ce niveau. On va essayer de les rattraper et de leur en donner pour leur argent, le plus tôt possible".

dlo/dac

PLUS:hp