NOUVELLES

En marge des compressions annoncées à Radio-Canada, Marie-Claude Lavallée quitte

11/05/2014 08:45 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Alors que les départs se multiplient en marge des récentes compressions annoncées au sein de la société d'État, l'animatrice et journaliste Marie-Claude Lavallée annonce qu'elle quitte Radio-Canada.

Dans une lettre publiée sur Facebook, Mme Lavallée dit espérer que son départ permettra de sauver l'emploi d'au moins un jeune de la relève, dont le poste pourrait être menacé par les coupures annoncées au cours des dernières semaines.

Celle qui a fait son entrée à Radio-Canada à Montréal en 1983, dit craindre pour ses jeunes collègues de la salle des nouvelles. Elle les décrit comme «brillants» et «compétents» et dit espérer que Radio-Canada les garde tous, malgré le contexte actuel.

Dans son dernier budget, Ottawa a imposé à CBC/Radio-Canada de nouvelles compressions de 130 millions $, ce qui entraînera la suppression de l'équivalent de 657 postes à temps plein au cours des deux prochaines années.

Marie-Claude Lavallée dit se sentir mal dans sa peau de «senior», lorsqu'elle constate ce qu'il se passe au sein de la Société d'État et «tout ce qui s’en vient.»

Elle dit espérer que des fonds seront trouvés pour «préserver ces trésors que sont notre radio et notre télévision publiques», ajoute-t-elle.

«Si mon départ permet de garder ne serait-ce qu’un seul d’entre vous, ben, ça sera ça de pris et je serai vraiment contente», dit-elle en toute fin de missive à l'intention de ses jeunes collègues.

Marie-Claude Lavallée est un visage connu et une voix reconnaissable de Radio-Canada depuis trois décennies. Elle a été chef d'antenne de grands rendez-vous du service de l'information à la télévision, mais aussi animatrice de plusieurs émissions à la télé et à la radio consacrées à la culture, à la santé et à l'économie.

Entre 1995 et 2009, elle a entre autres animé l'émission Entrée des artistes, où elle réalisait des entrevues intimistes avec des personnalités du monde artistique.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont partagé leur tristesse à la suite de l'annonce du départ de cette artisane de la télévision publique.

«Un geste brave de Marie-Claude Lavallée! Bravo!», affirme un internaute sur Twitter. «Jusqu'où ira l'hémorragie?», se questionne une autre.

La page Facebook de la journaliste a aussi été utilisée par de nombreux collègues et amis pour saluer sa carrière.

Marie-Claude Lavallée a fait savoir à La Presse Canadienne qu'elle sera disponible pour commenter son départ, lundi.

La semaine dernière, deux personnalités du réseau anglais de Radio-Canada ont annoncé qu'ils quittaient la CBC.

Le journaliste d'enquête Linden MacIntyre, âgé de 70 ans, était l'animateur de l'émission «The Fifth Estate» depuis 24 ans. Il a soutenu que son départ était une manière de protester contre les nouvelles compressions.

L'animatrice Alison Smith, qui a longtemps été présentatrice de bulletins de nouvelles à la télévision et qui anime actuellement un rendez-vous quotidien à la radio de CBC, a aussi confirmé la semaine dernière qu'elle quittait la Société d'État.

Elle a indiqué que sa décision visait à permettre à certains jeunes employés de conserver leurs emplois.

Le président-directeur général de la Société, Hubert Lacroix, a affirmé récemment qu'une «conversation» devait se tenir au pays quant à l'avenir de CBC/Radio-Canada.

Selon le dirigeant, la société d'État pourrait se voir obligée de revoir son mandat — qui a été renouvelé pour la dernière fois en 1991, car il y a inadéquation entre le niveau de service qu'elle est tenue de livrer et le financement qui lui est consenti par Ottawa.

PLUS:pc