NOUVELLES

Ottawa resserre les règles sur l'eau potable dans les avions, trains et autobus

10/05/2014 06:29 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le gouvernement fédéral projette d'imposer de nouvelles règles plus strictes pour assurer la qualité de l'eau à bord des avions, des trains et des navires de passagers.

Les premières règles ayant été introduites par Ottawa il y a 60 ans, Santé Canada juge qu'il est maintenant temps de les mettre à jour.

Les dispositions existantes «liées à la désinfection de l’eau, à la qualité de l’eau et à la construction des bâtiments (...) ne correspondent plus aux normes industrielles et scientifiques actuelles», a récemment affiché la Gazette du Canada, la publication du gouvernement.

Santé Canada affirme que les coûts engendrés par ces changements seront si bas, pour les opérateurs, que les passagers ne devraient voir aucune incidence sur le prix de leur billet.

Selon les nouvelles règles, les compagnies de transport auraient toujours le choix entre fournir de l'eau embouteillée et de la glace préemballée ou de l'eau du robinet qui serait sujette à des analyses de qualité.

Les opérateurs utilisant l'eau courante devraient soumettre des échantillons pour détecter la présence de la bactérie E. coli sur une base régulière.

«En cas de contamination, ou de contamination soupçonnée, une purge et une désinfection du réseau d’alimentation en eau potable seraient nécessaires», dit la publication dans la Gazette du Canada.

Ces changements visent à réduire le nombre de cas de maladie parmi les voyageurs au Canada, «ce qui pourrait favoriser la diminution des coûts afférents aux soins de santé».

Une période de consultation aura lieu sur ces nouvelles règles.

Bien qu'elles n'entreront pas en vigueur avant 2015, elles sont dans l'air depuis quelques temps: un rapport de vérification de 2005 recommandait de réviser le Règlement sur l’eau potable à bord des trains, bâtiments, aéronefs et autocars, pour qu'il reflète les dernières découvertes scientifiques.

La plupart des compagnies aériennes canadiennes ont collaboré avec Santé Canada pour instaurer certains de ces changements. Des acteurs de l'industrie des traversiers, des navires de croisière, des trains et des autocars ont aussi été consultés.

Selon un porte-parole d'Air Canada, Peter Fitzpatrick, la compagnie est préparée à suivre ces nouvelles règles, ajoutant dans un courriel que sa politique est de «rencontrer ou de dépasser toutes les exigences et normes gouvernementales, particulièrement celles qui concernent la santé et la sécurité».

Aux États-Unis, de nouvelles règles ont été imposées en 2009, pour inclure désormais des exigences d'échantillonnage, de désinfection et d'inspection de routine du système d'eau à tous les cinq ans sur les avions. Une étude de l'agence américaine de la protection de l'environnement de 2004 avait révélé que l'analyse de l'eau de 15 pour cent des 327 avions a révélé la présence de coliformes totaux, considérés comme un indicateur précoce d'une possible contamination de l'eau et de la nourriture.

PLUS:pc