NOUVELLES

Michelle Obama invite les Américains à prier pour les Nigérianes kidnappées

10/05/2014 11:23 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Michelle Obama a dénoncé, samedi, l'enlèvement d'élèves nigérianes en qualifiant ce crime «d'acte impensable» commis par «des hommes tentant de saper les aspirations» de leurs victimes.

Alors qu'elle prenait la place de Barack Obama à l'occasion de sa traditionnelle allocution hebdomadaire diffusée à la radio et sur Internet, la première dame des États-Unis a affirmé que son mari et elle-même sont «outrés et ont le coeur brisé» lorsqu'ils réfléchissent au kidnapping massif survenu à la mi-avril.

Elle a dit qu'en songeant aux élèves touchées, le couple présidentiel a toujours une pensée pour ses propres enfants, Malia et Sasha.

Mme Obama a ajouté qu'elle ne peut s'empêcher d'imaginer «les rêves et les espoirs» des jeunes filles enlevées.

Elle a également souligné que leurs parents sont sans aucun doute soumis à un stress inimaginable.

Michelle Obama a mentionné que malheureusement, ce qui arrive au Nigeria n'est pas un événement isolé.

Selon elle, de pareilles histoires se produisent «tous les jours alors que des filles de partout dans le monde mettent leur vie en danger pour réaliser leurs ambitions».

Dans son discours,elle a invité la nation américaine à prier pour que les jeunes Nigérianes puissent retourner chez elles en toute sécurité.

L'incapacité du gouvernement du Nigeria à les tirer des griffes des membres de l'organisation extrémiste Boko Haram a suscité un vent de dénonciations à travers le globe.

Des manifestations et des campagnes de soutien ont, d'ailleurs, été organisées sur les médias sociaux en lien avec cette affaire troublante.

Selon les autorités, plus de 300 jeunes filles ont été kidnappées au moment où elles se trouvaient dans leur école située dans le nord-est du Nigeria.

À ce jour, 53 d'entre elles auraient pris la fuite et 276 de ces malheureuses seraient toujours captives.

PLUS:pc