NOUVELLES

Des attentats et des bombardements de l'armée font 30 morts en Irak

10/05/2014 04:01 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

BAGDAD - Une série d'attentats à la bombe en Irak a tué 19 personnes samedi, au lendemain de bombardements de l'armée qui avaient fait 11 morts parmi des civils et des gens armés à Fallouja, une ville sous contrôle de militants, ont annoncé les autorités.

Selon des responsables des forces policières, la pire des attaques perpétrées samedi est survenue dans l'après-midi, lorsqu'un kamikaze a dirigé son véhicule, bondé d'explosifs, dans un poste de contrôle dans la ville de Dujail. L'attentat-suicide a fait six victimes parmi les membres des forces de sécurité, en plus d'un civil. La police a ajouté que 15 autres personnes avaient été blessées à la suite de l'attaque.

Dujail est située à 80 kilomètres au nord de Bagdad.

Plus tôt samedi, les autorités policières avaient annoncé que l'explosion d'une bombe dans un marché extérieur avait tué quatre personnes et fait 17 blessées dans la ville de Tarmia, tout juste au nord de la capitale. Une autre bombe a explosé près d'une patrouille composée de miliciens sunnites anti Al-Qaïda dans la ville d'ad Dawr, tuant trois combattants sunnites et en blessant deux autres.

En soirée, un engin explosif improvisé placé dans un véhicule a sauté dans un restaurant du quartier chiite de Habibiya, à Bagdad, faisant cinq morts et 14 blessés, selon la police.

Vendredi, des bombardements de l'armée à Fallouja ont fait huit victimes parmi la population civile en plus de trois hommes armés, a confirmé un médecin d'un hôpital de Fallouja, samedi.

PLUS:pc