NOUVELLES

Accord au Soudan du Sud: l'UE salue un premier pas vers la paix

10/05/2014 11:08 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

L'Union européenne a salué samedi l'accord conclu entre le gouvernement du président Salva Kiir et les rebelles de Riek Machar, y voyant un "premier pas" vers la paix s'il était appliqué sans délai.

L'accord est "une possible avancée majeure s'il est rapidement mis en oeuvre", a déclaré Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, dans un communiqué.

"Le Soudan du Sud est engagé dans une course contre la montre" car "une catastrophe humanitaire menace", a-t-elle ajouté. L'UE appelle pour cela les deux dirigeants à "ordonner immédiatement à tous les groupes militaires à éviter toute action action hostile".

Les Européens attendent également "la reprise rapide des pourparlers en vue de la formation d'un gouvernement de transition d'unité nationale", indique le communiqué.

Le président Kiir et Riek Machar, son ancien vice-président ayant pris le maquis, ont signé vendredi soir à Addis Abeba un engagement à cesser les hostilités. Ils ont convenu que toutes les activités hostiles cesseraient dans les 24 heures dans le pays après presque cinq mois d'un conflit marqué par de nombreuses atrocités.

jri/gg

Quotes:

"We welcome the agreement reached in Addis Ababa to resolve the crisis in South Sudan and commend all parties and more particularly the Prime Minister of Ethiopia for brokering the arrangement. This is a potential breakthrough if it is swiftly implemented. South Sudan is in a race against time. A humanitarian calamity beckons. The rapid implementation of this agreement is the only way large numbers of South Sudanese can be spared from violence and famine and the country can slowly begin to bind itself together after such a violent five months.

We expect the two leaders to issue orders immediately to all the military units to refrain from any hostile action, as required by the agreement. We also expect a prompt resumption of talks leading to the formation of a transitional government of national unity. This is the first step to healing the country. This is a moment of opportunity for the people of South Sudan after these harrowing months."

PLUS:hp