NOUVELLES

Un plan d'action rapide pour les changements climatiques

09/05/2014 10:12 EDT | Actualisé 09/05/2014 10:41 EDT
Luiz Felipe Castro via Getty Images

Le gouvernement de Philippe Couillard doit arriver rapidement avec un plan d’action contre les changements climatiques et travailler pour faire de cet enjeu une question non partisane, clament des groupes environnementaux en marge de la Journée nationale d’action pour le climat.

«Le Québec n’en fait pas encore assez pour l’environnement et les changements climatiques, même s’il en fait plus que le gouvernement fédéral», pense Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie pour le Canada chez Greenpeace.

Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki pour le Québec , espère de son côté que les actions du gouvernement libéral s’inscriront en «continuité» avec l’ancien gouvernement libéral de Jean Charest.

«Le Québec a fait des efforts importants, surtout sous le gouvernement de Jean Charest. Mais, il faut aller plus loin que les mots et avoir rapidement un plan d’action plus ambitieux qui sera présenté très tôt», dit-il.

Selon le directeur général de la Fondation Suzuki pour le Québec, le dernier plan d’action en matière de lutte contre les changements climatiques a été présenté «en juin 2012». Depuis, dit-il, même si l’ancien gouvernement péquiste s’était engagé à présenter un nouveau plan, rien n’a été fait.

De son côté, le directeur Climat-Énergie à l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, Alain Brunel, rappelle que les groupes environnementaux «avaient demandé lors de la dernière campagne électorale que le prochain gouvernement présente un plan d’action dans les 100 jours après son arrivée au pouvoir.»

Un engagement, dit-il, que le Parti libéral s’était «engagé» à tenir en campagne électorale. «Ça va exiger des actions rapides contre les changements climatiques, notamment en faveur de l’électrification et du développement du transport en commun», poursuit-il.

Pour Patrick Bonin de Greenpeace, «il faut que le gouvernement s’engage rapidement» et qu’il fasse des changements climatiques un «enjeu non partisan».

«Il faut en faire (les changements climatiques) un projet de société, dit-il. Cet enjeu doit être non partisan et que le gouvernement obtienne la collaboration de l’ensemble des partis.» Il espère, de plus, que le nouveau gouvernement développe rapidement «un plan d’action pour sortir du pétrole.»

En plus d’un plan d’action contre les changements climatiques, Karel Mayrand souhaite l’élaboration d’une «stratégie qui englobera l’ensemble du gouvernement et des ministères.»

«On nous a annoncé qu’il y aura des coupes budgétaires cette semaine. Il faut absolument que les investissements en transports en commun ne se retrouvent pas dans ces coupures, souhaite le directeur général de la Fondation Suzuki. Cessons de développer notre réseau routier et commençons à offrir des options à la population en matière de transport en commun.»

D’après les données du directeur de la Fondation Suzuki, «le ménage moyen québécois consacrerait 15% de son revenu à son véhicule», soit presque que la même portion que pour l’alimentation, dit-il. «La population est prise en otage parce qu’ils n’ont pas d’alternatives», critique-t-il.

En plus de demander un plan d’action, les groupes avaient demandé «la création d’un comité formé d’experts» dont le mandat serait de conseiller et orienter le ministre de l’Environnement.

En revanche, Patrick Bonin de Greenpeace espère que le nouveau gouvernement libéral va être en mesure «d’influencer» celui de Stephen Harper, à Ottawa, en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques.

«Le gouvernement Harper nous emmène vers une mauvaise direction. Il faut qu’il change son fusil d’épaule», dit-il, expliquant qu’il «faut défendre notre climat et nos communautés.»

Les organisateurs de la Journée d’action pour le climat profiteront également de l’occasion pour lancer une campagne citoyenne contre l’oléoduc TransCanada intitulée «Coule pas chez nous

Une grande marche citoyenne de 34 jours débutera également à partir de Cacouna lors de cette journée -

Voici une liste des évènements organisés au Québec dans le cadre de la Journée d’action pour le climat.

Montréal - (11H) Parc Lafontaine

Cacouna – (10h) Départ de la Marche des Peuples pour la Terre Mère

Québec – (11h) Au restaurant Le Tier temps

Sherbrooke – (11h) Rassemblement à l'Hôtel de Ville de Sherbrooke

Chicoutimi – (13h) Rassemblement sur le Vieux-Port de Chicoutimi

INOLTRE SU HUFFPOST

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend