NOUVELLES

Le train de l'Est entrera en fonction le 1er décembre 2014

09/05/2014 02:49 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Le nouveau train de banlieue qui reliera le centre-ville de Montréal à Mascouche accueillera ses premiers passagers le 1er décembre prochain.

Les travaux sont exécutés à 85 % et les premiers essais ferroviaires se sont déroulés le mois dernier.

Deux des dix nouvelles gares ne seront cependant prêtes qu'au printemps 2015. Il s'agit de celle de Sauvé, à côté de la station de métro du même nom, et de la gare de Pointe-aux-Trembles, dans l'est de Montréal.

Le coût total du projet passe de 671 millions de dollars à 692 millions, soit 21 millions de plus, puisés dans le budget de réserve. Lors de l'annonce initiale du projet de train de l'Est en 2006, le gouvernement libéral de Jean Charest avait estimé les coûts à 300 millions de dollars.

« Le 300 millions a été énoncé, sauf erreur, en 2006, au tout début des études préliminaires. Honnêtement, c'était peut-être un peu rapide pour annoncer le coût global de tout le train de l'Est », affirme Jean Tousignant, directeur du projet.

Plusieurs travaux ont fait exploser les coûts du train de l'Est, notamment la mise à niveau de toutes les gares pour les rendre accessibles aux personnes en fauteuil roulant et la construction d'un mur pour protéger les trains lorsqu'ils passeront sur le terrain d'une entreprise qui fabrique des munitions militaires.

« On ne peut pas réécrire l'histoire. On ne peut pas remettre le dentifrice dans le tube, mais on peut certainement tirer des leçons dans l'avenir pour mieux gérer nos projets d'infrastructures », a pour sa part déclaré Nicolas Girard, président de l'AMT.

Un train attendu

La population de l'est et du nord-est de Montréal attend depuis des décennies un train de banlieue, en raison d'une offre insuffisante en transport collectif.

La promesse de la mise en place d'une ligne de train entre Mascouche et le centre-ville de Montréal remonte aux années 1980. La ligne devait entrer en service en 2012.

INOLTRE SU HUFFPOST

7 points inquiétants sur l’industrie ferroviaire