NOUVELLES

Repsol vend à JP Morgan 2,8 mds USD d'obligations argentines après l'accord sur YPF

09/05/2014 02:50 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Le groupe pétrolier espagnol Repsol a annoncé vendredi avoir accordé la vente à JP Morgan de 2,8 milliards de dollars américains en obligations argentines sur les quelque 5 milliards versés par Buenos Aires au terme du conflit né de la nationalisation en 2012 d'YPF.

"Repsol a accordé aujourd'hui la vente de la totalité des obligations de dette publique argentine dénommées BONAR24 à JP Morgan Securities PLC", indique Repsol dans un communiqué envoyé à l'autorité boursière espagnole (CNMV).

"Le prix de vente s'élève à 2,813 milliards de dollars américains", soit environ deux milliards d'euros, ajoute le groupe en précisant que la vente sera bouclée le 13 mai.

Repsol précise que "conformément à l'accord souscrit avec l'acheteur, Repsol verra son droit de vendre à des tiers le reste des obligations versées par la République d'Argentine restreint pendant une période de sept jours, avec certaines exceptions".

"Avec cette première transaction, qui n'a aucun impact sur les résultats, la dette totale reconnue par la République d'Argentine en faveur de Repsol se voit réduite du montant de cette vente", selon le groupe espagnol.

Le gouvernement argentin avait annoncé jeudi avoir versé presque 5,4 milliards USD en bons du Trésor à Repsol, rappelant qu'en échange, le groupe pétrolier renonçait à ses actions en justice.

Après de longs mois de conflit et la menace de longues poursuites judiciaires, Repsol avait annoncé le 25 février avoir conclu avec l'Argentine un accord lui "garantissant" une compensation financière de 5 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros).

Ayant obtenu le droit de revendre ses titres sans période de carence, Repsol avait indiqué vouloir récupérer d'ici deux ans la valeur nominale des obligations en les revendant sur le marché, soit entre 6 et 6,5 milliards de dollars.

Comme prévu dans l'accord de février, Repsol a en outre annoncé mercredi avoir vendu à Morgan Stanley la quasi-totalité de sa participation restante dans YPF, pour 1,256 milliard de dollars (929 millions d'euros).

La vente de 11,86% du capital social d'YPF "a généré une plus-value de 622 millions de dollars (460 millions d'euros)", a précisé Repsol.

Avec cette vente, "Repsol dispose d'une participation dans le capital social d'YPF inférieure à 0,5%", a ajouté le groupe, mettant fin à l'épisode argentin qui avait débuté avec l'expropriation par Buenos Aires de 51% d'YPF en 2012.

elc/gg

REPSOL

PLUS:hp