NOUVELLES

Les femmes sont en train de se faire une petite place en F1

09/05/2014 11:42 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Il y a eu peu de femmes pilotes ou patronnes d'écurie dans l'histoire du sport automobile, et encore moins en Formule 1, mais un début de tendance commence à apparaître, depuis deux ou trois ans, chez Sauber et Williams.

Formule 1: Deux femmes sont officiellement pilotes d'essai en F1 en 2014, la Suissesse Simona de Silvestro (Sauber), 25 ans, ex-pilote d'Indycar aux Etats-Unis, et l'Ecossaise Susie Wolff (Williams), 30 ans, ex-pilote de DTM (voitures de tourisme) en Allemagne.

Deux autres femmes ont actuellement des rôles importants en F1, dans les deux mêmes écuries: l'Autrichienne d'origine indienne Monisha Kaltenborn, directrice générale de Sauber, et l'Anglaise Claire Williams, directrice-adjointe de Williams, aux côtés de son père, Sir Frank, le fondateur de l'écurie.

Pilote d'essai pour l'écurie Marussia, l'Espagnole Maria de Villota est décédée en octobre 2013 à l'âge de 33 ans, trois mois après un très grave accident lors d'une séance d'essai en ligne droite, dans lequel elle avait perdu un oeil.

Deux femmes ont déjà couru en F1, les Italiennes Maria Teresa de Filippis, qui a disputé trois Grands Prix en 1958 (10e au GP de Belgique), et Lella Lombardi, qui en a couru 12 en 1975 (6e au GP d'Espagne) et 1976.

Trois autres ont essayé mais sans réussir à se qualifier, l'Anglaise Divina Galica, en 1976 et 1978, la Sud-Africaine Désiré Wilson, en 1980, et l'Italienne Giovanna Amati, alors compagne officielle de Flavio Briatore, le patron de Benetton F1, au GP du Brésil 1992.

Indycar: Aux Etats-Unis, dans la catégorie-reine des monoplaces, Danica Patrick a longtemps été une star, autant pour son physique que pour ses performances, avant de se reconvertir en pilote de Nascar, dans des berlines surpuissantes. Elle a mené brièvement les 500 Miles d'Indianapolis et terminé 10e en 2011, lors d'une édition historique disputée par trois autres femmes, la Brésilienne Ana Beatriz, l'Anglaise Pippa Mann, qui va à nouveau tenter de se qualifier cette année, et la Suissesse de Silvestro, 2e en 2013 du GP de Houston, son seul podium en quatre saisons d'Indycar (2010-2013).

dlo/cda

PLUS:hp