NOUVELLES

Le bénéfice du Groupe TMX grimpe de 23% grâce à l'augmentation des volumes

09/05/2014 06:56 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le Groupe TMX (TSX:X), l'exploitant du plus grand marché boursier au Canada, a affiché vendredi un bénéfice en hausse de 23 pour cent au premier trimestre grâce à une augmentation des volumes de négociation et de compensation.

Le propriétaire de la Bourse de Toronto, de la Bourse de croissance TSXV, du marché des produits dérivés de Montréal et d'autres places boursières au pays a affiché un bénéfice net de 46,4 millions $, soit 86 cents par action, pour son premier trimestre clos le 31 mars. En comparaison, il avait engrangé un bénéfice de 37,8 millions $, ou 70 cents l'action, lors de la même période l'an dernier.

«Nous sommes extrêmement satisfaits de la performance de la société sur le plan de l'exploitation pour le trimestre écoulé, et ce, pour l'ensemble de nos activités», a déclaré dans un communiqué le chef de la direction du Groupe TMX, Thomas Kloet.

«Plus particulièrement, des signes d'une certaine reprise de l'activité sur les marchés ont été observés, ce qui s'est traduit par un nombre accru de financements additionnels à la Bourse de Toronto ainsi que par la hausse des volumes de négociation et de compensation sur les marchés au comptant, les marchés des dérivés au Canada et les marchés de l'énergie.»

Le résultat du plus récent trimestre s'est avéré légèrement inférieur aux attentes des analystes, qui misaient en moyenne sur un bénéfice de 47,7 millions $, ou 88 cents par action, d'après les données recueillies par Thomson Reuters.

La restructuration de la dette à long terme de l'entreprise, entamée l'an dernier, ainsi que d'autres mesures de réduction de coûts, ont aidé la société torontoise à gonfler ses résultats.

Le bénéfice ajusté s'est établi à 1,05 $ par action, en excluant les acquisitions et d'autres coûts. Il s'agit d'une croissance de 35 pour cent par rapport à celui de 78 cents par action réalisé à la même période l'an dernier.

Les revenus trimestriels ont atteint 182,1 millions $, ce qui représente une croissance de six pour cent par rapport au chiffre d'affaires de 172,2 millions $ du premier trimestre de l'an dernier.

Même si le premier trimestre a vu de plus importants volumes de négociation, le Groupe TMX doit composer depuis longtemps avec un nombre stable ou décroissant d'inscriptions de sociétés à la cote de la Bourse de Toronto.

La société espère pouvoir se concentrer sur un certain nombre de nouvelles initiatives, notamment l'amélioration de son empreinte mondiale, alors qu'elle se prépare à l'arrivée d'un nouveau concurrent, Aequitas Innovations, plus tard cette année.

Ce projet de nouvelle Bourse est appuyé par la Banque Royale (TSX:RY), le géant des télécommunications BCE (TSX:BCE), le gestionnaire de fonds de retraite Investissements PSP et un certain nombre de maisons de courtage canadiennes et internationales. Il est dans l'attente de l'obtention des approbations réglementaires requises à ses activités.

Un des objectifs de la nouvelle place boursière est de limiter les pratiques auxquelles certains courtiers à haute vitesse ont recours.

L'action du Groupe TMX a reculé vendredi de 36 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 57,79 $.

PLUS:pc