NOUVELLES

Claude Julien confiant que le trio de David Krejci va débloquer chez les Bruins

09/05/2014 04:09 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

BOSTON - Les Bruins de Boston ont mis de l'ordre dans leur jeu en défense. Il leur reste à raviver leur attaque quelque peu.

Comme pour le Canadien, quelques éléments importants tardent à se mettre en marche. À Montréal, on parle de Max Pacioretty et de David Desharnais. À Boston, c'est le trio de David Krejci, avec Milan Lucic et Jarome Iginla, qui alimente les discussions.

Au moment où l'entraîneur du Tricolore Michel Therrien a lancé le message que ses meilleurs attaquants doivent vite adapter leur jeu à l'intensité des séries de la LNH, son homologue Claude Julien s'est dit aucunement préoccupé par l'inertie de son gros trio.

«Ils doivent retrouver leur synchronisme. Ils ne ménagent pas les efforts, et j'estime que ce n'est qu'une question de temps (avant qu'ils débloquent), a argué Julien, vendredi, après qu'une douzaine de joueurs eurent chaussés les patins au TD Garden. Ils ont été très solides pendant toute la saison. Dans le moment, ils font face à un peu d'adversité.»

L'unité totalise six points en quatre matchs contre le CH, incluant un but de Lucic dans un filet désert sur une passe de Krejci dans le match numéro deux.

C'est le seul point de Krejci dans la série, lui qui ne totalise que trois aides en neuf matchs jusqu'à maintenant. Lucic a ajouté deux passes et Iginla a contribué un but et une mention d'assistance.

«Les joueurs du Canadien font du bon travail pour les maîtriser, a relevé le joueur de centre Patrice Bergeron. Ce sont des gars qui possèdent une grande force de caractère. Ils veulent faire la différence à tous les matchs. Nous savons tous qu'ils vont s'en sortir.

«La contribution des joueurs ne se mesurent pas toujours en terme de buts et de passes, a repris Bergeron. En séries, ça passe souvent par l'exécution des détails. Ils nous aident beaucoup sur ce plan-là.»

Pas de pression

Les Bruins ont poussé un soupir de soulagement à leur retour à Boston, et ils tenteront de prendre les devants dans la série pour la première fois, samedi. Ne leur parlez pas de pression. Contrairement à ce qu'a argué Tomas Plekanec à Montréal, ils disent n'en ressentir aucune.

«De la pression, personne n'en a réellement, a déclaré le gardien Tuukka Rask, en disant être plutôt soulagé que tendu. Ce sont les séries, on essaie d'avoir du plaisir, de travailler fort et de gagner. On repart à 0-0 samedi. L'équipe qui sera la meilleure au bout du compte méritera de l'emporter.»

Bergeron a ajouté ne pas se soucier de la pression, ni de ce que peuvent penser les joueurs du Canadien.

«Nous, la seule chose à laquelle nous pensons, c'est au match numéro cinq, a-t-il insisté. En séries, c'est important de rester dans sa bulle et de rester concentré à ce qu'on peut vraiment contrôler.»

Marquer les premiers

Chez les champions de la LNH en saison régulière, on a le sentiment de ne pas avoir atteint encore son plein potentiel.

«Jeudi, nous avons respecté davantage le plan et la façon que nous voulons jouer défensivement, a noté Bergeron. Mais nous avons évidemment des choses à améliorer offensivement. Nous devons trouver plus de façons de marquer, de créer non seulement des premières, mais des deuxièmes et des troisièmes occasions autour du filet. Le Canadien fait du bon travail en défense, c'est à nous de travailler plus fort.

«Mais un match serré comme le dernier, c'est vraiment le 'fun' à jouer, a résumé Bergeron. C'est un match des séries comme nous avons l'habitude d'en jouer.»

Rask, lui, a trouvé que le jeu n'a pas été serré comme on a pu le croire.

«Dans les trois premiers matchs, plusieurs buts ont été réussis sur des déviations. Jeudi, il n'y en a pas eu, de part et d'autre. C'était plus facile pour les gardiens. Nous apprécions grandement ces matchs à bas pointages.»

Devant leurs partisans, les Bruins vont vouloir obtenir le premier but tôt dans la rencontre.

«Nous n'avons pas eu souvent l'avance depuis le début de la série parce que le Canadien a connu de meilleurs débuts de matchs. Nous étions un peu plus satisfaits de notre début, jeudi, mais nous n'avons pas réussi à marquer les premiers. C'est ce qu'on va tenter de faire samedi.»

PLUS:pc