NOUVELLES

ATP - Madrid: Nadal dispose de Berdych et va en demies

09/05/2014 12:49 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Le N.1 mondial Rafael Nadal a mis fin à sa série noire sur terre battue cette saison en se qualifiant en demi-finale du Masters 1000 de Madrid avec un succès facile sur Tomas Berdych, 6e mondial (6-4, 6-2).

Eliminé tour à tour en quarts de finale à Monte-Carlo puis à Barcelone, l'Espagnol redoutait un troisième échec d'affilée à ce stade d'un tournoi sur terre mais il a signé une victoire solide à la Caja Magica, écartant son adversaire en 1 heure et 27 minutes.

"Face à un adversaire compliqué, j'ai réussi à franchir les quarts alors que ça faisait deux semaines que je n'y arrivais pas, s'est réjoui Nadal. J'en suis heureux mais il faut continuer sur ce chemin. J'aborde les demi-finales avec enthousiasme. Revenir en demi-finale est une nouvelle très positive pour moi" a-t-il conclu.

C'est la 17e victoire consécutive de Nadal face au Tchèque, sa dernière défaite remontant à 2006.

Bousculé en début de match par les puissants coups droits de Berdych, le Majorquin a néanmoins réagi en réussissant à placer ses frappes dans les angles du court et en obtenant un break à 3-3, avant de remporter le 1er set sur un jeu blanc.

La deuxième manche a été plus simple pour l'Espagnol, qui a réussi à prendre deux fois le service du Tchèque pour filer vers la victoire.

"La meilleure nouvelle, c'est que je joue bien", a jugé Nadal, qui semble monter en puissance après avoir été en proie au doute ces dernières semaines sur sa surface fétiche.

"J'ai réussi beaucoup de choses que j'avais l'habitude de réussir. J'ai su saisir les opportunités que j'avais, j'ai tenu bon lorsqu'il a eu des opportunités et j'ai réussi à ce que mon jeu soit régulier, sans trop d'erreurs, en couvrant bien le court."

Favori pour la victoire finale, le Majorquin affrontera en demies samedi soit son compatriote Roberto Bautista (45e mondial), soit l'étonnant qualifié Colombien Santiago Giraldo (46e mondial), tombeur notamment d'Andy Murray et de Jo-Wilfried Tsonga.

jed/jcp/ade

PLUS:hp