NOUVELLES

Ukraine: il y aura référendum prorusse dans l'est, malgré l'appel de Poutine

08/05/2014 06:28 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

DONESTSK, Ukraine - Les insurgés prorusses de l'est de l'Ukraine ont signalé jeudi que le référendum sur l'autonomie — voire l'indépendance — de leur territoire aurait lieu dimanche comme prévu malgré l'intervention du président russe Vladimir Poutine, qui avait demandé de reporter la consultation populaire.

La suggestion du président Poutine avait été perçue comme une tentative d'apaisement visant à favoriser une entente avec l'Occident.

Le leader a toutefois ravivé les tensions quelques heures après cet appel en supervisant des manoeuvres militaires que les agences de presse russes ont présenté comme une simulation de frappe nucléaire en riposte à une attaque ennemie.

Vladimir Poutine a affirmé que ces exercices impliquant les forces nucléaires russes étaient prévus depuis novembre dernier. Ils surviennent néanmoins alors que les relations entre la Russie et l'Occident sont les plus tendues depuis la période de la guerre froide.

Sur le terrain, en Ukraine, on craint que le référendum dans les régions orientales de Donetsk et de Luhansk puisse provoquer une nouvelle flambée de violence entre les troupes ukrainiennes et les activistes prorusses ayant pris le contrôle d'édifices gouvernementaux et de commissariats de police dans une dizaine de villes du secteur.

Kiev a lancé une offensive militaire la semaine dernière pour tenter de pousser les rebelles vers la sortie. Ces affrontements ont fait 34 morts.

La question référendaire qui sera soumise dimanche est : «Est-ce que vous soutenez l'acte de proclamation de la souveraineté indépendante de la République populaire de Donetsk?».

La décision de maintenir la tenue du référendum à la date prévue était unanime au sein des leaders rebelles, a affirmé Denis Pouchiline, chef de la République autoproclamée du peuple de Donetsk, qui demande des pouvoirs régionaux élargis et des liens plus étroits avec la Russie.

Selon lui, la suggestion formulée par Vladimir Poutine «émane d'une personne qui a indubitablement à coeur la population du sud-est» de l'Ukraine.

Denis Pouchiline a remercié le leader russe pour les efforts déployés afin de trouver une solution à la crise politique ukrainienne.

«Mais nous ne sommes que la voix du peuple, a-t-il dit. Nous ne faisons que dire ce que la population souhaite et démontre par ses actions.»

Le gouvernement intérimaire ukrainien à Kiev soutient que la Russie attise le soulèvement dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou nie.

Les autorités ukrainiennes redoutent également que le vote de dimanche puisse être à l'image du vote s'étant tenu en Crimée au mois de mars: la Russie avait immédiatement annexé la péninsule après que les habitants de celle-ci eurent voté en faveur de la sécession de l'Ukraine.

Vladimir Poutine a par ailleurs déclaré jeudi que l'armée russe s'était retirée de la zone frontalière ukraino-russe. L'OTAN et Washington disent n'avoir aucune information à cet effet.

PLUS:pc