NOUVELLES

UE: le président du Conseil européen Herman Van Rompuy à Kiev lundi (officiel)

08/05/2014 01:13 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, se rendra lundi à Kiev pour manifester le soutien de l'UE à l'Ukraine avant l'élection présidentielle prévue le 25 mai, alors que la situation reste très tendue dans l'est du pays.

"Je me rendrai en visite à Kiev lundi pour poursuivre nos discussions sur la façon de stabiliser la situation en Ukraine avant l'élection présidentielle du 25 mai, de mettre fin aux violences en Ukraine et de créer un dialogue national sans exclusive", a indiqué jeudi dans un communiqué M. Van Rompuy, dont ce sera la première visite dans ce pays depuis le début de la crise.

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s'y était rendue à plusieurs reprises avant la chute du président pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Mais l'autre principal dirigeant des institutions de l'UE, le président de la Commission José Manuel Barroso, ne s'est à aucun moment de la crise rendu en Ukraine.

M. Van Rompuy a indiqué qu'il s'était entretenu jeudi par téléphone avec le Premier ministre Arseni Iatseniouk "sur la situation en Ukraine", et que ce dernier l'avait invité à Kiev.

L'UE a aussi mis en garde jeudi contre la tenue dimanche d'un référendum d'indépendance dans l'est de l'Ukraine, organisé par les insurgés séparatistes pro-russes, "ne ferait qu'aggraver encore la situation" dans le pays.

"Nous insistons avec force sur le fait que ce référendum ne doit pas se tenir" car "il ne ferait qu'aggraver encore la situation" et "pourrait mener à une nouvelle escalade", a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole du service diplomatique de l'UE.

La visite de M. Van Rompuy dans la capitale ukrainienne aura lieu à la veille de la venue du gouvernement ukrainien emmené par M. Iatseniouk à Bruxelles, où il sera reçu par la Commission européenne afin d'examiner les mesures de "soutien" à Kiev.

L'UE a commencé à appliquer son plan d'assistance financière de 11 milliards d'euros décidé à la suite de la signature du volet politique d'un accord d'association entre l'UE et l'Ukraine début mars.

jlb/gg

PLUS:hp