NOUVELLES

Soudan: Etats-Unis et Canada "consternés" par un bombardement près d'un hôpital

08/05/2014 11:12 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis et le Canada se sont déclarés jeudi "consternés" par le bombardement aérien qu'aurait mené l'armée soudanaise dans les environs d'un hôpital dans l'Etat du Kordofan-Sud, dans le sud du pays, en proie à des violences.

"Nous condamnons fermement (toute action) ciblant des civils, et sommes consternés par cette attaque contre ceux qui fournissent des soins médicaux essentiels ou une assistance humanitaire aux gens qui en ont besoin", ont déclaré les ambassades des deux pays dans un communiqué commun.

"Le droit international humanitaire oblige toutes les parties d'un conflit à distinguer les civils des combattants", ont-elles ajouté.

Le communiqué a rappelé que des sources ont fait état de plusieurs bombes larguées par l'armée de l'air soudanaise près de l'hôpital Mère de la miséricorde, seul établissement des monts Nouba, dans le Kordofan-Sud, les 1er et 2 mai.

Le bombardement a fait des blessés et terrifié patients et personnel soignant, ont ajouté les ambassades.

Macram Max Gassis, ancien évêque de la région, avait dénoncé lundi un "bombardement délibéré" de cet hôpital géré par l'Eglise catholique.

Un porte-parole des forces armées soudanaises Sawarmi Khaled Saad avait lui déclaré à l'AFP que le bombardement en question n'avait pas eu lieu.

"Nous n'avons bombardé aucun hôpital, ni pris pour cible aucun civil", avait-il affirmé.

Plus d'un million de personnes ont été déplacées ou sévèrement affectées par les combats faisant rage depuis trois ans entre les forces gouvernementales et la branche Nord du Mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM-N) au Kordofan-Sud et dans l'Etat du Nil Bleu.

str-it/hc/emb/vl

PLUS:hp