NOUVELLES

OMC/Ukraine : passe d'armes entre Moscou et Washington

08/05/2014 10:54 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

La Russie a accusé jeudi les Etats-Unis de violer les règles du commerce international en sanctionnant son secteur bancaire en raison de la crise ukrainienne, lors d'une réunion à l'Organisation mondiale du commerce.

Ces accusations ont été portées lors d'une réunion du conseil de l'OMC sur le commerce et les services, qui s'occupe des échanges transfrontaliers dans des domaines tels que le banque, la finance et les assurances, a indiqué à l'AFP une source bien informée.

Selon la délégation russe, les sanctions de Washington empêchent les fournisseurs de services russes d'exercer leur droit au commerce, et les mettent ainsi en position désavantageuse dans l'économie mondiale.

Les Etats-Unis ont répliqué en indiquant qu'ils prenaient très au sérieux leurs obligations au sein de l'OMC et qu'ils ont attentivement examiné l'impact de ces sanctions, pour vérifier qu'elles ne violaient pas les règles du commerce international.

Washington était soutenu dans ce dossier par l'Union européenne. Cependant les sanctions prises par Bruxelles contre la Russie n'ont pas été mentionnées par Moscou au cours de cette réunion.

Aucune entreprise n'a été spécifiquement nommée ni par Moscou ni par Washington, durant cette réunion, la délégation russe ayant simplement dit qu'une banque en particulier, sans en révéler le nom, avait souffert de ces sanctions.

Mardi, Washington a indiqué que la Rossiya Bank, liée au président russe Vladimir Poutine, avait perdu 1 milliard de dollars de fonds sous dépôt depuis mars et avait été obligée de vendre des obligations pour 500 millions de dollars afin de maintenir son niveau de liquidités.

La Russie, membre de l'OMC depuis 2012, n'a pas indiqué si elle allait demander des compensations devant cette organisation internationale pour ces sanctions.

mnb/jwf/gg

PLUS:hp