NOUVELLES

Nigeria: l'attaque de Boko Haram aurait fait 100 morts

08/05/2014 12:24 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

BAUCHI, Nigeria - Au moins 50 corps, dont certains complètement calcinés, ont été retrouvés dans un village du nord-est du Nigeria, dans la foulée d'une attaque attribuée au groupe militant Boko Haram.

Le bilan de cette attaque avait tout d'abord été épinglé à quelque 300 victimes. On croit maintenant qu'une centaine de personnes peuvent avoir perdu la vie à Gamboru, près de la frontière avec le Cameroun.

Des résidants ont indiqué que les corps des victimes ont été retirés des décombres de plusieurs commerces incendiés autour du marché principal du village, où l'attaque était concentrée.

Certaines des victimes seraient des commerçants venus du Tchad et du Cameroun.

Des villageois prétendent qu'ils avaient averti les forces de l'ordre de la proximité des combattants de Boko Haram et qu'une attaque semblait imminente.

Boko Haram, dont le nom signifie «l'éducation occidentale est péché», est aussi tenu pour responsable de l'enlèvement, il y a trois semaine, de 300 filles et jeunes femmes qui manquent toujours à l'appel. La communauté internationale semble en voie de se mobiliser pour les retrouver, après que le leader du groupe terroriste ait menacé de les vendre en esclavage.

Le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et la Chine enverront notamment des hommes et du matériel au Nigeria pour aider à retracer les disparues.

PLUS:pc