NOUVELLES

Mozambique : le chef de la Renamo s'inscrit sur les listes électorales

08/05/2014 05:27 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Le dirigeant historique de la rébellion de la Renamo, Afonso Dhlakama, s'est inscrit jeudi sur les listes électorales, une démarche obligatoire pour qu'il puisse se présenter à l'élection présidentielle du 15 octobre au Mozambique.

Le dirigeant de la Renamo avait raté la date limite pour s'inscrire, avant que le gouvernement n'annonce fin avril une prolongation surprise de dix jours de la période d'inscription.

M. Dhlakama, qui n'a pas été vu en public depuis plus de six mois, s'est inscrit la veille de l'expiration de la nouvelle date limite, près de l'ancien quartier général de la Renamo, à Gorongosa, dans le centre du Mozambique.

Dans un appel à la réconciliation, M. Dhlakama a déclaré à la presse après s'être inscrit que l'Afrique avait besoin de dirigeants comme Nelson Mandela, assurant que lui-même et le Frelimo au pouvoir voulaient être un exemple pour l'Afrique.

M. Dhlakama avait perdu toutes les élections depuis la signature en 1992 d'un accord de paix ayant mis fin à 16 ans de guerre civile.

Il avait pris le maquis en 2012 affirmant que le gouvernement n'avait pas respecté les clauses de l'accord. Fin 2013, les forces gouvernementales avaient investi son camp de base, l'obligeant à fuir dans un autre endroit.

La rebellion a menacé le gouvernement de graves conséquences si son chef ne pouvait s'inscrire et en conséquence se présenter aux élections.

Le gouvernement et la Renamo, qui a repris les armes ces derniers mois, sont engagés depuis presqu'un an dans des négociations qui piétinent. Des affrontements sporadiques opposent les hommes de la guerilla aux forces gouvernementales tandis que les véhicules civils circulant sur la route principale Nord-Sud sont parfois la cible d'embuscades.

ol-sn/mr/sym

PLUS:hp