NOUVELLES

Mondial-2014 - La Russie pour oublier, la Suède pour confirmer

08/05/2014 04:58 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

La Russie va tout faire pour tenter d'oublier son immense déception des jeux Olympiques lors des Championnats du monde de hockey sur glace où la Suède tentera quant à elle de conserver son titre, à partir de vendredi au Belarus.

Eliminés piteusement dès les quarts de finale de "leurs" JO en février à Sotchi, les Russes veulent absolument passer à autre chose mais la tâche du nouveau sélectionneur Oleg Znarok s'annonce immense.

Même si ses principaux concurrents seront privés de plusieurs de leurs meilleurs joueurs, retenus comme chaque année à pareille époque par les play-offs du Championnat nord-américain, la Russie va devoir reprendre les bases et retrouver un collectif qui lui fait défaut depuis longtemps si elle veut avoir une chance de retrouver des couleurs.

"Il y a encore beaucoup de problèmes dans notre jeu", a d'ailleurs avoué récemment Oleg Znarkov après un des derniers matches de préparation de son équipe.

Le sélectionneur a promu capitaine la vedette Alexander Ovechkin, a priori le meilleur joueur présent à ces Championnats du monde mais dont les qualités de meneur sont souvent mises en question.

Figure emblématique de la Russie aux JO d'hiver à Sotchi, l'attaquant des Washington Capitals s'était ainsi montré particulièrement décevant et lui aussi a besoin de faire oublier ses récentes prestations en demi-teinte.

Les 16 équipes en course sont dans un premier temps séparées en deux poules de huit et les Russes, qui joueront presque "à domicile" à Minsk, devront se mettre tout de suite dans le rythme pour leur premier match, face à la Suisse.

- L'équipe B du Canada -

Finalistes surprises l'an dernier, la meilleure performance de leur histoire, les Suisses sont toutefois diminués par de nombreux forfaits et auront du mal à rééditer leur exploit.

La Finlande ou les Etats-Unis s'annoncent également comme de sérieux concurrents dans cette poule, et l'affrontement lundi soir entre Russes et Américains, revanche d'un des plus beaux matches des derniers JO, aura une nouvelle fois un parfum particulier.

Dans l'autre groupe, la Suède aura pour principaux adversaires le Canada et la République tchèque.

Les Suédois, tenants du titre et encore finalistes à Sotchi en février, sont toujours présents dans les grands rendez-vous et même si leur effectif est moins impressionnant qu'aux JO, l'alchimie et le sens du jeu des Nordiques en font un éternel favori.

Le Canada, qui a écrasé ses adversaires lors du tournoi olympique, envoie quant à lui son équipe B, ses meilleurs joueurs étant retenus en NHL, mais le réservoir de talents est inépuisable au pays du hockey et un jeune joueur comme Nathan McKinnon pourrait être la révélation des Mondiaux.

"On a un bon mélange de joueurs d'expérience qui encadrent des jeunes talentueux", a ainsi souligné le nouveau manageur général de l'équipe canadienne, Rob Blake.

Dernier outsider sérieux, la République tchèque a quant à elle fait appel une nouvelle fois à son attaquant Jaromir Jagr, qui à 42 ans ne parle toujours pas de retraite.

L'attribution du Mondial-2014 au Belarus avait été très critiquée en raison de la situation des droits de l'homme dans le pays, mais l'appel du Parlement européen lancé en mars 2012 à boycotter la compétition n'a finalement pas été suivi d'effet.

bdx/jca/dhe

PLUS:hp