POLITIQUE

Un formulaire d'accréditation truffé de fautes pour la tournée du prince Charles

08/05/2014 06:27 EDT | Actualisé 08/05/2014 06:27 EDT
Chris Jackson via Getty Images
KING'S LYNN, ENGLAND - JULY 31: Prince Charles, Prince of Wales is presented with a teddy bear for Prince George of Cambridge during a visit to the 132nd Sandringham Flower Show at Sandringham House on July 31, 2013 in King's Lynn, England. (Photo by Chris Jackson - WPA Pool/Getty Images)

La communauté franco-manitobaine a dénoncé, mercredi, les nombreuses erreurs de traduction contenues dans le formulaire d'accréditation des médias à l'occasion de la prochaine tournée du prince Charles au Canada.

Le document disponible sur le site web du ministère du Patrimoine canadien et des Langues officielles comporte des fautes d'orthographe, de conjugaison et d'accord du participe passé.

Par exemple, on peut y lire qu'une photo sera « imprimer » sur la carte d'accès de journalistes, qu'elle doit « démentrer » le visage des détenteurs et que le visage de ceux-ci doivent être « centrer ».

Le président-directeur général de la Société franco-manitobaine, Daniel Boucher, a du mal à croire que ces erreurs se soient retrouvées sur un tel formulaire. « Je trouve cela inacceptable », a-t-il mentionné.

Le traducteur Charles Leblanc s'est dit surpris que le formulaire se soit retrouvé en ligne avec autant de fautes.

« Cela ne donne pas une image très intéressante de la façon dont le gouvernement s'occupe de la qualité du français sur ses sites web », a-t-il mentionné.

La Société franco-manitobaine entend écrire une lettre à la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Shelly Glover, pour obtenir des explications.

Selon Daniel Boucher, il est évident qu'il n'y a pas eu d'efforts pour s'assurer de la qualité du français. Ce qui est encore plus inacceptable, dit-il, c'est le nombre de fois ou d'importantes fautes de français se retrouvent dans des documents officiels.

Un porte-parole du ministère du Patrimoine canadien et des Langues officielles a confirmé que des corrections allaient être apportées rapidement au document.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les visites royales canadiennes au fil du temps