NOUVELLES

Enlèvement des lycéennes au Nigeria: "compassion" et "horreur" du Vatican

08/05/2014 09:50 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Le Vatican a lancé jeudi un appel à la libération de plus de 200 jeunes filles récemment enlevées par le groupe islamiste Boko Haram au Nigeria, exprimant sa "compassion" et son "horreur".

Sur Radio Vatican, le porte-parole du pape, le père Federico Lombardi, a aussi déploré les "formes horribles de violence" qui caractérisent l'activité du groupe Boko Haram.

"L'enlèvement d'un grand nombre de très jeunes filles par les terroristes de Boko Haram vient s'ajouter aux autres formes horribles de violence qui caractérisent depuis longtemps l'activité de ce groupe au Nigeria", a-t-il dit.

"La négation de tout respect pour la vie et pour la dignité des personnes -y compris les plus innocentes, vulnérables et sans défense-, exige une condamnation extrêmement ferme. Elle suscite une compassion pleine de tristesse pour les victimes, de l'horreur pour les souffrances physiques et spirituelles, les humiliations incroyables qui leurs sont infligées", a affirmé le père Lombardi.

Le Saint-Siège "s'unit aux nombreux appels pour leur libération et leur retour à des conditions de vie normales", a-t-il conclu.

str-jlv/ljm/gg

PLUS:hp