NOUVELLES

Yémen: un oléoduc saboté, le pompage du brut interrompu

07/05/2014 02:20 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Le pompage du brut était interrompu mercredi sur un important oléoduc dans l'est du Yémen, que des hommes armés ont fait exploser dans la nuit à deux reprises, a-t-on indiqué de sources pétrolière et tribale.

Dans leur attaque nocturne, les saboteurs ont fait exploser l'ouvrage à deux reprises à Al-Hatik, près de Wadi Abida, une région de la province de Marib, endommageant un premier tronçon, puis un deuxième quelque 500 mètres plus loin, a indiqué à l'AFP une source tribale.

"L'oléoduc a été fortement endommagé par cette attaque, la plus sérieuse depuis le début de l'année. Les techniciens n'ont pas réussi encore à maîtriser le feu qui s'est déclaré dans l'ouvrage et qui a conduit à la suspension du pompage du brut", a déclaré pour sa part une source pétrolière.

L'oléoduc, long de 420 kilomètres, relie les champs pétrolifères de Safir au terminal de Ras Issa, sur la mer Rouge, près de Hodeida.

Les attaques contre les oléoducs et les gazoducs sont fréquentes au Yémen, où la population, à structure tribale, est fortement armée. Elles sont souvent menées par des tribus qui entendent faire pression sur le gouvernement dans des affaires de justice ou pour obtenir des avantages matériels.

Le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique, a une petite production de pétrole et compte sur ses exportations de brut pour alimenter le budget de l'Etat, alors que son économie est au bord de l'effondrement en raison des crises politiques et de l'insécurité.

jj/tm/hj

PLUS:hp