NOUVELLES

Yémen: un Algérien, un Pakistanais et un Saoudien membres d'Al-Qaïda tués dans le sud

07/05/2014 07:46 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Un Algérien, un Pakistanais et un Saoudien, membres d'Al-Qaïda, ont été tués dans l'offensive de l'armée contre le réseau extrémiste dans le sud du Yémen, a annoncé mercredi le ministère de la Défense à Sanaa.

"Le corps d'Abou Ayoob Al-Jazaïri, un chef local (algérien) d'Al-Qaïda, a été retrouvé dans la vallée de Wadi Dhiqa", située entre les provinces de Chabwa et d'Abyane, a indiqué le ministère sur son site internet 26sep.net.

"Un autre chef local, Nakhi Makni, alias Mikassa (de nationalité pakistanaise), a été tué par nos vaillants soldats, ainsi qu'un autre appelé Abou Dojana (un Saoudien) dans la province de Chabwa", a ajouté le ministère.

Depuis le début de l'offensive lancée il y a neuf jours pour déloger Al-Qaïda de ses bastions dans le sud du Yémen, les autorités ont annoncé la mort de plusieurs membres étrangers du réseau.

Il s'agit d'un Tchétchène, d'un Ouzbek et de six Saoudiens.

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a déclaré la semaine dernière que "70% des membres d'Aqpa" étaient des étrangers, faisant état de la présence dans les morgues au Yémen de cadavres de jihadistes originaires notamment du "Brésil, des Pays-Bas, d'Australie, de France et d'Allemagne".

Al-Qaïda au Yémen, considéré par les Etats-Unis comme la plus dangereuse des branches du réseau extrémiste, est bien implantée dans le sud et le sud-est du pays.

bur/mh/hj

PLUS:hp