NOUVELLES

Vers une croissance "solide" des Etats-Unis au deuxième trimestre (Yellen)

07/05/2014 10:28 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

La présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen a estimé mercredi que l'économie des Etats-Unis était "sur la voie d'une solide croissance" économique au deuxième trimestre.

Même avec un chômage en baisse à 6,3%, les conditions du marché du travail "sont loin d'être satisfaisantes" et "une politique monétaire très accommodante demeure justifiée", a-t-elle toutefois ajouté devant une commission économique du Congrès.

La présidente de la Réserve fédérale a redit que "la pause" de l'économie constatée au premier trimestre était surtout due un hiver exceptionnellement froid aux Etats-Unis.

Mais, au vu des récents indicateurs économiques américains, la dirigeante discerne un rebond des dépenses des consommateurs et de la production, avec toutefois un bémol pour le marché immobilier "qui reste décevant jusqu'ici cette année, et qu'il faut surveiller".

Sur le front de l'emploi, "même avec les récents déclins du taux de chômage, celui-ci continue à être élevé", a souligné Mme Yellen.

Elle a ajouté que le nombre de demandeurs d'emploi depuis plus de six mois et de ceux contraints à ne travailler qu'à temps partiel "étaient à des niveaux historiquement hauts".

Mme Yellen a évoqué les risques extérieurs qui peuvent affecter la reprise comme "des tensions géopolitiques exacerbées ou l'intensification de déséquilibres financiers sur les marchés des économies émergentes".

La présidente de la Fed, dont l'institution est également en charge de la règlementation bancaire, a enfin reconnu que cette période prolongée de taux d'intérêt très bas, avec des taux proches de zéro depuis fin 2008, risquait de conduire les investisseurs "à la chasse au rendement" en prenant plus de risques.

Elle a néanmoins assuré que la valorisation du marché boursier "dans l'ensemble" demeurait dans "les normes historiques".

La patronne de la Fed a indiqué également que les régulateurs envisageaient de nouvelles mesures pour réduire les risques dans les grandes institutions financières.

vmt/jt/are

PLUS:hp