NOUVELLES

Une capsule spatiale soviétique adjugée 1 million d'euros

07/05/2014 04:30 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Une capsule spatiale soviétique, mise sur orbite à deux reprises à fin des années 1970, a été vendue aux enchères mercredi à Bruxelles pour un million d'euros (hors frais), a indiqué la maison Lempertz, organisatrice de la vente.

"La capsule a été adjugée pour un million d'euros, 1,260 million d'euros frais compris", a déclaré à l'AFP la directrice de Lempertz Bruxelles, Christine de Schaetzen, qui s'est dite "très satisfaite".

Première capsule spatiale mise en vente en Europe, sa valeur avait été estimée entre 700.000 et 1,4 million d'euros par la société allemande, qui inaugurait pour l'occasion sa nouvelle salle de vente dans la capitale belge.

Les enchères se sont déroulées par téléphone, a précisé Mme de Schaetzen, qui n'a pas souhaité révéler l'identité de l'acheteur, indiquant uniquement qu'il était "européen".

Baptisée "Vozvrashchayemyi Apparat", ou VA, la cabine de forme conique, haute de 2,2 m pour un diamètre de 2,8 m et un poids de 1,85 tonne, est conçue pour emmener trois cosmonautes. Elle a été utilisée pour un vol-test non habité autour de la terre d'un mois, entre juillet et août 1977.

Elle a été réutilisée pour un second vol non habité, qui n'a fait qu'un seul tour orbital en mars 1978, puis a servi en 1980 et 1982 pour des essais d'amerrissage en haute mer.

"Elle a été développée dans le cadre général de la course pour la conquête de l'espace qui opposa les Etats-Unis à l'Union soviétique tout au long de la guerre froide", a rappelé la salle de vente.

Elle avait été rachetée par une société britannique spécialisée dans le "tourisme de l'espace", Excalibur Almaz, qui avait décidé de s'en séparer.

A Bruxelles, où elle a été exposée pendant deux semaines, elle a attiré de nombreux curieux, mais peu de Russes, probablement en raison des tensions politiques actuelles.

Elle sera à nouveau visible à partir du mois d'octobre en Allemagne, puisque l'acheteur a accepté de la prêter pour une exposition à la Bundeskunsthalle de Bonn, a indiqué la responsable de la salle de vente.

Deux combinaisons spatiales ont également été mises en vente mercredi: l'une portée par l'astronaute anglo-américain Michael Foale, qui avait rallié en 2003 la station internationale ISS à bord d'une fusée russe Soyouz, a été vendue pour 70.000 euros (frais compris). L'autre, utilisée par le cosmonaute russe Alexander Kaleri pour son vol vers la station MIR en 1996, est partie pour 63.000 euros. Elles avaient été estimées à 55.000 ou 60.000 euros pièce.

siu/aje/jlb/jh

PLUS:hp