NOUVELLES

Une attaque aurait fait des centaines de morts au Nigeria

07/05/2014 10:48 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

LAGOS, Nigeria - Des centaines de personnes auraient perdu la vie lors d'une attaque perpétrée par des militants islamistes dans une ville frontalière du nord-est reculé du Nigeria, a indiqué jeudi un représentant gouvernemental.

Des maisons et des commerces auraient été incendiés et rasés au sol lundi soir à Gamboru Ngala, le long de la frontière entre le Nigeria et le Cameroun, a révélé à l'Associated Press le commissaire à l'Information de l'État de Borno, Mohammed Bulama.

Il a évoqué des centaines de victimes, tout en disant attendre la confirmation des autorités militaires.

Des journaux locaux affirment que les attaques ont fait au moins 300 morts.

Les militants auraient ouvert le feu contre la foule dans un marché bondé qui ouvre la nuit, quand le temps se rafraîchit dans cette région semi-désertique, selon le quotidien ThisDay.

Le sénateur fédéral Ahmed Zannah indique que l'attaque a duré environ 12 heures, selon la publication, qui ajoute que les insurgés ont incendié des résidences et abattu les habitants qui tentaient de s'enfuir.

M. Zannah a accusé le groupe terroriste Boko Haram d'être responsable de cette attaque. Le même groupe aurait kidnappé environ 300 écolières il y a environ trois semaines et menace maintenant de les vendre en esclavage.

PLUS:pc