NOUVELLES

Repsol vend la quasi-totalité de sa participation dans YPF pour 929 millions d'euros

07/05/2014 03:04 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Comme prévu dans l'accord de février entre le groupe pétrolier espagnol Repsol et l'Argentine, le groupe a annoncé mercredi avoir vendu la quasi-totalité de sa participation dans son ex-filiale YPF nationalisée en 2012 pour 1,256 milliard de dollars (929 millions d'euros).

La vente de 11,86% du capital social d'YPF à Morgan Stanley "a généré une plus-value de 622 millions de dollars (460 millions d'euros), a précisé Repsol dans un communiqué transmis à la CNMV, l'organe de contrôle de la bourse de Madrid.

Avec cette vente, "Repsol dispose d'une participation dans le capital social d'YPF inférieure à 0,5%", a ajouté le groupe.

Après de longs mois de conflit et la menace de longues poursuites judiciaires, Repsol a annoncé le 25 février avoir conclu avec l'Argentine un accord lui "garantissant" une compensation financière de 5 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros) après la nationalisation en 2012 par Buenos Aires de sa filiale YPF.

Le versement, prévu dans les trois mois, se fera en obligations de dette souveraine argentine que Repsol pourra revendre, sans période de carence, avait indiqué le groupe.

Point très sensible compte tenu du classement de la dette argentine en catégorie spéculative par les trois grandes agences de notation, l'accord garantit que même en cas de faillite, Buenos Aires devra verser les 5 milliards.

Repsol avait indiqué vouloir récupérer d'ici deux ans la valeur nominale des obligations en les revendant sur le marché, soit entre 6 et 6,5 milliards de dollars, et compter se défaire sous ce même délai des 12% qu'il détenait encore au capital d'YPF.

ib/ros

REPSOL

PLUS:hp