NOUVELLES

Nouvelles violences électorales dans le Cachemire indien

07/05/2014 09:29 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

SRINAGAR, Inde - L'avant-dernière journée du scrutin en Inde a été marquée par de nouvelles violences dans la portion indienne du Cachemire.

Un soldat paramilitaire a été blessé par une explosion dans un bureau de scrutin, et trois autres membres des forces de l'ordre ont été blessés pendant la nuit par les tirs d'insurgés présumés.

Aucun électeur n'a été blessé et on ne disposait pas de plus de détails concernant ces incidents. Les deux autres journées de vote au Cachemire avaient aussi été entachées par la violence.

La police ajoute que des dizaines de manifestants ont affronté des soldats, qui ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. La colère face à l'Inde est profondément enracinée au Cachemire.

Les responsables électoraux ont indiqué que 20 pour cent des électeurs s'étaient prononcés en fin d'après-midi, mercredi. Le Cachemire indien n'élit que six représentants parmi les 543 membres de la Chambre basse du Parlement. Le vote a été réparti sur plusieurs jours en raison de problèmes de sécurité.

Les élections indiennes se sont déroulées sur six semaines, de manière à accommoder quelque 814 millions d'électeurs admissibles. Le vote se déroulait aussi mercredi dans l'Uttar Pradesh et le Bihar, deux États d'une grande importance politique. Rahul Gandhi — le fils de la présidente du parti du Congrès, Sonia Gandhi — brigue notamment les suffrages dans une circonscription de l'Uttar Pradesh.

Les élections se termineront lundi. Les résultats seront annoncés le 16 mai.

PLUS:pc